Mondial 2022: décès d’un journaliste britannique, le troisième au Qatar

Nouveau drame dans le monde des journalistes au Qatar. En effet, Roger Pearce, un journaliste britannique âgé de 65 ans, est mort durant le mondial. Selon les informations révélées par l’Association internationale de la presse sportive, le sexagénaire est décédé le 21 novembre 2022, un peu avant le match des Etats-Unis contre le pays de Galles. C’est ce mardi 13 décembre 2022, que la nouvelle a été rendue publique. L’Association a par ailleurs souligné que l’homme couvrait la Coupe du monde pour le groupe de télévision ITV.

Il s’était effondré dans les tribunes

Notons que Roger Pearce est le troisième journaliste qui meurt durant la coupe du monde qui, se joue au Qatar. Le vendredi 09 décembre 2022, le journaliste américain Grant Wahl est mort en plein match de l’Argentine contre les Pays-Bas. L’homme âgé de 48 ans est décédé vers la fin de la rencontre, selon les médias américains, qui ont précisé qu’il s’était effondré dans les tribunes. Malgré l’intervention rapide des secours, Grant Wahl n’avait pas pu être réanimé. D’après les autorités, il serait mort d’une crise cardiaque. Son frère, Eric Wahl, sous le choc, avait estimé qu’il a été assassiné.

Publicité

Dans une vidéo publiée sur le réseau social Instagram, il a écrit : « Grant était en bonne forme physique. Il m’a dit qu’il avait reçu des menaces de mort récemment. Je ne peux pas croire qu’il est décédé. Je pense qu’il a été assassiné ». Pour rappel, quelques jours après le décès de Grant Wahl, un autre journaliste est décédé. Il s’agit en effet du photojournaliste qatari Khalid al-Misslam, qui officiait pour le média Al Kass TV. Il est mort le dimanche 11 décembre 2022. Mais la nouvelle avait été rendue publique le lundi 12 décembre 2022. « Al-Misslam, un Qatari, est décédé subitement alors qu’il couvrait la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022. Nous croyons en la miséricorde et le pardon d’Allah pour lui, et adressons nos plus sincères condoléances à sa famille », avait publié sur Twitter le journal qatari Gulf Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité