Poutine sur le nucleaire: « Nous ne sommes pas fous »

Le président russe Vladimir Poutine est revenu sur la menace nucléaire qu’il avait brandie, si des pays essaient d’interférer dans la guerre en Ukraine. Lors d’une visio-conférence devant son Conseil des droits de l’homme, hier mercredi 07 décembre 2022, l’homme fort du Kremlin a relativisé le risque d’un recours à l’arme nucléaire. « Nous ne sommes pas devenus fous, nous savons ce que sont les armes nucléaires. Nous considérions les armes de destruction massive, l’arme nucléaire, comme un moyen de défense. L’hypothèse d’un recours est construite autour de ce qu’on appelle la ‘frappe en représailles’ : si on nous frappe, on frappe en réponse » a déclaré le numéro un russe d’après un média français.

« Nous utiliserons ces outils si c’est nécessaire »

Notons qu’après avoir lancé l’opération militaire spéciale en Ukraine en février 2022, le numéro un russe avait averti, à partir du mois d’avril, disposer : « des instruments que personne n’a aujourd’hui », permettant à la Russie « une frappe de réponse rapide ». Aussi, a-t-il souligné que : « Nous utiliserons ces outils si c’est nécessaire, je souhaite que tout le monde le sache. Toutes les décisions là-dessus ont été déjà prises ». Pour rappel, au cours du mois de novembre dernier, l’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson avait estimé que Vladimir Poutine « serait fou » d’utiliser l’arme nucléaire.

Publicité

Pour lui, il mettrait ainsi son pays en danger face aux conséquences qui en découleraient. Il veut donc compter sur sa bonne conscience pour épargner la Russie « de ce désastre ». Boris Johnson avait prévenu le président russe des risques auxquels il s’expose s’il utilise l’arme nucléaire. « Je pense qu’il serait fou de le faire », avait déclaré Boris Johnson parlant de Vladimir Poutine dans un entretien diffusé par BFM TV. Pour lui, il mettrait ainsi son pays en danger face aux conséquences qui en découleraient. Boris Johnson prévient le président russe des risques auxquels il s’expose s’il utilise l’arme nucléaire.

2 réponses

  1. Avatar de Alain Charron
    Alain Charron

    Le ti-pitou qui continu les menaces nucléaire… Combien de temps ça va lui prendre pour réaliser qu’il se cale avec ses enfantillages la?

  2. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    <Poutine sur le nucleaire: « Nous ne sommes pas fous »
    Ainsi Poutine hausse la voix sur ce que que nous murmurons tout bas. Incroyable il faut le faire, et l'imaginer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *