Royaume-Uni : elle risque six mois de prison pour 1.000 messages envoyés à son ex

Une histoire d’amour qui tourne mal au Royaume-Uni. Il s’agit de Michelle Felton et Ryan Harley qui tous deux entretenaient une relation amoureuse. Suite à une mésentente un matin, ils se sont disputés. Ce qui a causé leur séparation. Mais puisqu’elle  n’arrive pas à accepter la fin de leur relation, la jeune femme a décidé d’envoyer plusieurs centaines de messages à son petit ami pour qu’ils recommencent à se voir. Mais le petit ami ne veut plus d’elle et a fait appel à la justice pour que tout s’arrête dit-il. Attendant son procès à cause de son comportement coercitif, Michelle Felton risque jusqu’à 6 mois de prison.

D’après les faits rapportés par la presse nigériane, la situation va se compliquer entre les deux lorsque la  femme a téléphoné plusieurs fois à son ex. En plus des appels sans cesse, elle lui a envoyé jusqu’à 150 messages téléphoniques durant 11 jours de façon successive après qu’ils aient rompu leur relation. L’homme n’a pas pu supporter les messages répétitifs de la femme. Il va alors se tourner  vers les autorités judiciaires, puis l’accuser de le contrôler tout au long de leur relation qui a duré 21 mois. Ce qui a continué et a même empiré après leur séparation. En effet, le contenu de la plupart des messages envoyés par la femme était pour lui dire qu’elle l’aime et quand-est-ce qu’ils sortent ensemble.

Publicité

Des coups de la rupture

Pour rappel, l’avocat de Michelle Felton, Peter Barnett va expliquer que lorsqu’ils se sont disputés, l’homme a frappé la femme avec une chaussette enroulée comme une corde. Sa cliente à son tour lui a donné un coup de pied au niveau de l’aine. L’homme a répliqué en lui tordant la main droite jusqu’à ce qu’elle soit enflée. Ce qui a causé leur séparation. L’avocate de l’homme Lynne Sayers va pour sa part faire comprendre, que son client Ryan Harley après la rupture, avait demandé à l’accusé qu’il  avait juste besoin de quelques semaines. Ceci, à cause des nombreux messages qu’elle lui envoyait. Mais son ex copine n’a rien voulu comprendre. Selon elle, cette situation a fait subir à la victime une grave détresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité