Ryad : « Tout peut arriver » si l’Iran obtient l’arme nucléaire

Le chef de la diplomatie saoudienne a profité de la conférence politique mondiale à Abou Dhabi pour revenir sur le programme nucléaire iranien. Dans un contexte où les deux pays tentent un rapprochement, Ryad met en doute l’honnêteté de l’Iran. La monarchie du golfe indique notamment que les pays de la région devront prendre des mesures pour renforcer leur sécurité si Téhéran obtenait l’arme nucléaire. « Si l’Iran met la main sur une arme nucléaire, tout peut arriver », a déclaré le ministre saoudien des affaires étrangères, Faisal Bin Farhan.

« Nous sommes dans un espace très dangereux dans la région et on peut certainement s’attendre à ce que les États régionaux examinent comment ils peuvent assurer leur propre sécurité », a-t-il ajouté. Ce fut également l’occasion pour le patron de la diplomatie saoudienne de mettre une fois encore en doute les intentions de Téhéran sur le sujet de la réconciliation. Sur le plan relatif à la relance de l’accord nucléaire entre l’Iran et la communauté internationale, l’Arabie Saoudite se montre « sceptique ».

Publicité

« Nous y sommes favorables… »

Le ministre saoudien des affaires étrangères, Faisal Bin Farhan est revenu sur les nombreux appels des pays du Golfe pour étendre les termes de l’accord à l’utilisation de drones iraniens par des groupes tels que l’insurrection huthi du Yémen. « Nous y sommes favorables à condition qu’il s’agisse d’un point de départ, et non d’un point d’arrivée, en vue d’un accord ultérieur encore plus fort », a notamment déclaré le patron de la diplomatie saoudienne lors de la conférence politique mondiale à Abou Dhabi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *