Sénégal : fin de la confrontation ousmane sonko adji sarr après 8 tours d’horloge

Après 8 tours d’horloge, le doyen des juges a mis fin à la première confrontation entre Ousmane Sonko et Adji raby Sarr. La dernière accuse le leader du parti Pastef de viols répétitifs suivis de menaces de mort. Rien n’a encore filtré du bureau du doyen des juges d’instruction. La confrontation entre Adji Sarr et Ousmane Sonko Le président de Pastef et Maire de Ziguinchor, et l’ex-employée du salon de massage Sweet beauty qui l’accuse de viols répétés et menaces, sont arrivés ce matin séparément au Palais de justice de Dakar.

Le leader de Pastef a opté pour le silence laissant le soin à ses avocats de répondre à sa place. On signale que des échanges houleux entre avocats des deux camps ont été signalés. Pour la circonstance, le Palais de justice de Dakar a été cerné par les forces de l’ordre qui ont veillé au grain. Selon certains proches d’ailleurs d’Ousmane Sonko, ils ont affirmé, qu’en début de matinée, que le magistrat instructeur ne disposait pas du procès-verbal de l’enquête préliminaire. Ce qui aurait entraîné une suspension d’audience d’une trentaine de minutes.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires