Corée du Sud: destitution d’un ministre par le parlement

En Corée du Sud, un ministre a été démis de ses fonctions suite à un drame qui s’est produit à Séoul à l’occasion de la fête d’Halloween. Ce mercredi 8 février, les élus sud-coréens ont voté pour la destitution du ministre de l’Intérieur du pays. La motion de destitution a été adoptée par 179 voix contre 109. Avant que la Cour constitutionnelle ne se prononce sur le dossier, le ministre Lee Sang-min sera suspendu de ses fonctions officielles. Les élus reprochent au ministre d’avoir «omis de prendre des mesures de prévention des crises lors d’événements impliquant de grandes foules».

Ce vote au parlement sud-coréen est intervenu après une enquête spéciale qui aura duré plusieurs mois. Les résultats de cette investigation révèlent l’existence de défaillances massives en matière de planification et d’intervention. L’enquête n’avait tout de même pointé du doigt aucun responsable gouvernemental ou policier. Le Parlement accuse pour sa part le ministre Lee Sang-Min  pour les déclarations qu’il a faites après le drame.

Publicité

L’intégrité du haut fonctionnaire violé…

«Non seulement il n’a pas rempli le rôle que lui confère la Constitution, mais il a également violé l’intégrité fondamentale exigée des hauts fonctionnaires par ses remarques inappropriées», ont noté les députés dans la motion de destitution. Le gouvernement pour sa part a rejeté cette action initiée par le parlement. Il estime qu’il s’agit d’un «épisode honteux de l’histoire parlementaire». Rappelons que la situation avait occasionné le décès de 150 jeunes lors d’une. La catastrophe avait eu lieu le 29 octobre dernier alors que de jeunes gens s’étaient rassemblés pour la fête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *