Dépravation à la Saint-Valentin : des grandes figures conseillent la jeunesse

La connotation sexuelle que les jeunes béninois donnent à la Saint-Valentin engendre de nombreux dégâts qui constituent à la longue des handicaps pour leur épanouissement. Alors, l’écrivain Koffi Rolland Bessangbo ainsi que le docteur Wenceslas Mahoussi, enseignant des sciences de l’information et de la communication à l’Université d’Abomey-Calavi et ancien directeur adjoint de l’Ecole Nationale des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication de l’UAC invitent les jeunes à faire preuve de vigilance pour traverser cette période.

La jeunesse béninoise s’expose habituellement aux grossesses non désirées, aux avortements et aux maladies sexuellement transmissibles par la sexualité incontrôlée lors de la Saint-Valentin. Nombreuses sont les jeunes filles qui se retrouvent déflorées à cette occasion. Alors que la Saint-Valentin n’est pas une fin en soi. La couche juvénile devrait se consacrer à tout sauf au sexe. Le 14 février est le moment propice non seulement pour faire de bon gestes tels que offrir des cadeaux et envoyer des messages d’amour aux personnes qui comptent, mais aussi pour ‹‹ mener une réflexion sur la consolidation de l’amour au vrai sens du terme. Ce type d’amour qui doit conduire à l’humanisme pour que notre humanité soit en paix ››, déclare Wenceslas Mahoussi. Il invite les jeunes à opter pour des activités saines, à éviter le marketing de l’amour et tous les travers qu’on enregistre souvent les 14 février.

Publicité

Dans la même logique que Wenceslas Mahoussi, Koffi Rolland Bessangbo trouve qu’il faut que la jeunesse fasse plus preuve de conscience et de prudence en s’abstenant de faire du sexe une distraction spéciale pour la Saint-Valentin. Car l’amour est beaucoup plus profond que le sentiment superficiel du désir chanel et le sexe peut détruire toute une vie, surtout lorsqu’on n’est pas financièrement stable. Alors, que tout acte soit commis avec une prise en compte de toutes les conséquences possibles. ‹‹ Lorsqu’une grossesse survient, c’est une vie qui en sort et il faut prendre en charge cette vie durant des années. Les conséquences vont beaucoup plus loin que le plaisir d’un court instant ››, explique l’écrivain Rolland Bessangbo.
Il conseille également aux jeunes qu’il ne faut pas vouloir impressionner une personne au delà de ses moyens, dans les circonstances de la Saint-Valentin.

Dès les premiers jours du mois de février, un certain nombre de restaurants diminuent les coûts de leurs prestations. Ils créent de nouvelles prestations ou organisent des showcases et concerts afin de permettre à leurs clients de passer des moments inoubliables avec leurs bien-aimés. Les fleurs, les chaussures, les montres, les sacs, les vêtements de couleur rouge et plein d’autres articles inondent la devanture des collèges, des boutiques et des rues dans les grandes villes du Bénin telles que Cotonou et Abomey-Calavi, dans le cadre de la célébration de la Saint-Valentin.

4 réponses

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    On a tôt.fait..de voir que les effets materiels..touchables..de la domination européenne..sur l Afrique
    Et pourtant..les effets..insidieux…le développement..du complexe.culturel..sont plus.pernicieux..et destructifs
    La suite

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Le mimétisme..enfantin..de noel avec des sapins..
      Les différentes..fêtes..de mères.de père..st Valentin…de tantes..de cousins..et du cu..
      La depygmentation.de nos.peaux..le port des perruques
      La suite

      1. Avatar de Aziz le sultan
        Aziz le sultan

        Dis je…prouvent..à suffisance..que tout ce que nous avons subit..tout au long de l histoire…c est.hélas..parce que..on avait en nous des dispositions..pour ça..
        Êtres humains..à part entière.. ??? ..seuls..les anthropologues..peuvent..un jour.nous édifier

  2. Avatar de Beurk
    Beurk

    Bordel, je savais pas qu’on était devenu dégénérés à ce point !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *