La Russie et la Chine s’unissent pour une enquête sur l’explosion de Nord Stream

Le 26 septembre 2022, une explosion sur le gazoduc Nord Stream a secoué l’Europe dont l’énergie dépendait beaucoup de la livraison russe via le gazoduc. Cette attaque a eu lieu alors que la guerre faisait rage en Ukraine, et de nombreuses voix se sont élevées pour accuser la Russie de sabotage. Toutefois, la Chine et la Russie ont décidé de coopérer pour mener une enquête internationale sur cet incident. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, et l’ambassadeur de Chine en Russie, Zhang Hanhui, ont discuté de l’initiative chinoise sur la sécurité mondiale et de la nécessité de mener une enquête internationale sur l’explosion du gazoduc Nord Stream.

Cet échange a été l’occasion pour les deux alliés de souligner l’importance de maintenir une coopération étroite entre les deux pays au sein de l’ONU. Et ce notamment en ce qui concerne la réforme du Conseil de sécurité. L’initiative chinoise sur la sécurité mondiale a été saluée par la Russie, qui considère que la sécurité mondiale est un enjeu crucial pour la stabilité internationale. Cette initiative vise à renforcer la coopération internationale dans le domaine de la sécurité, en promouvant notamment le dialogue et la concertation entre les pays.

Publicité

En ce qui concerne l’enquête internationale sur l’explosion du gazoduc Nord Stream, la Russie a insisté sur la nécessité d’une enquête impartiale et transparente, qui permettra de déterminer les responsabilités de chacun dans cette affaire.

Plusieurs versions

Cependant, la question de la responsabilité dans cette affaire reste complexe. Bien que certains accusent la Russie de sabotage, les autorités russes pointent du doigt l’Occident pour cet acte qualifié de « terroriste », un journaliste américain accuse les États-Unis d’avoir saboté les installations. Selon le directeur du Service russe de renseignement extérieur (SVR), Sergueï Narychkine, l’explosion du gazoduc Nord Stream ne peut être le résultat que de l’implication d’un État. Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a également appelé à une enquête urgente pour déterminer les responsables de cet incident.

Du côté occidental, Le journaliste américain Seymour Hersh, quant à lui, affirme que les sabotages des installations en septembre dernier ont été orchestrés par les États-Unis. Il s’appuie sur une source anonyme pour étayer ses révélations, selon lesquelles l’administration Biden aurait eu recours à des plongeurs de l’US Navy, aidés par la Norvège, pour poser des explosifs sur les gazoducs.

Publicité

Si cette accusation est avérée, elle pourrait aggraver les tensions entre les États-Unis et la Russie, qui étaient déjà très vives. Les deux pays sont en effet engagés dans une guerre froide énergétique, où chacun tente de protéger ses intérêts. Pour la Russie, le gazoduc Nord Stream est crucial pour son économie, alors que les États-Unis tentent de promouvoir leur propre gaz de schiste auprès de l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *