,

Le président angolais João Lourenço appelle l’Occident à moins de paternalisme

Le président angolais, João Lourenço, a appelé les pays occidentaux à moins de paternalisme à l’égard de l’Afrique et à adopter une politique d’égal à égal dans une interview diffusée sur la chaîne Euronews. Le président angolais a souligné que les temps ont changé et que l’Afrique être à la place qui est la sienne sur la scène mondiale. Dans son intervention, João Lourenço a également rappelé l’importance d’accorder un ou plusieurs sièges permanents pour l’Afrique au sein du Conseil de sécurité des Nations unies.

Selon le président angolais, la représentation de l’Afrique au Conseil de sécurité des Nations unies doit être revue, car l’Afrique représente plus d’un milliard de personnes et est un continent stratégique et sera au centre des changements majeurs que connaîtra le monde dans les prochaines décennies. Il a également souligné que la sécurité et la stabilité du continent africain sont importantes pour la sécurité et la stabilité du monde entier.

Publicité

João Lourenço a également appelé les pays occidentaux à moins de paternalisme envers l’Afrique, affirmant que le continent africain est capable de résoudre ses problèmes et de prendre ses propres décisions. Il a appelé à une politique d’égal à égal entre les pays africains et les pays occidentaux, où les intérêts des deux parties seraient pris en compte.

Le président angolais a finalement exprimé son soutien à la réforme de l’Organisation des Nations unies, affirmant que celle-ci devrait être plus représentative et plus efficace dans la résolution des problèmes mondiaux.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Gendarmes du monde, qui sont sans morale, et sans exemples bons, eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *