,

Taïwan a détecté 25 avions et 3 navires chinois s’approchant de l’île

Le ministère de la Défense de Taïwan a détecté 3 navires de l’Armée populaire de libération (APL) et 25 avions chinois dans la région adjacente à l’île au cours des dernières 24 heures. C’est ce qui ressort d’un communiqué publié mercredi sur le site officiel du ministère. « À 06h00 (UTC+8) aujourd’hui, 25 avions et 3 navires de l’APL ont été détectés autour de Taïwan« , précise le communiqué. Des chasseurs J-10 se seraient approchés de la zone d’identification de la défense aérienne de Taïwan au sud-ouest de l’île pendant les exercices.

L’armée chinoise a régulièrement effectué de telles manœuvres au cours des derniers mois. Les tensions dans la région du détroit de Taïwan se sont aggravées après la visite à Taipei, les 2 et 3 août, de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, qui a provoqué une réaction sévère des autorités chinoises. Plusieurs autres délégations étrangères ont également visité l’île.

Publicité

Taïwan est gouvernée par sa propre administration depuis 1949, lorsque les restes des forces du Kuomintang dirigées par Chiang Kaï-chek (1887-1975) ont fui vers l’île, après avoir été vaincus dans la guerre civile chinoise. Depuis lors, Taipei a conservé le drapeau et certains autres attributs de l’ancienne République de Chine, qui existaient sur le continent avant l’arrivée au pouvoir des communistes. Pékin considère Taïwan comme l’une des provinces de la RPC. Washington a rompu ses relations diplomatiques avec Taipei en 1979 et a établi des relations avec la Chine. Reconnaissant la politique de la Chine unique, les États-Unis continuent toutefois de maintenir le contact avec l’administration de Taipei et approvisionnent l’île en armes. (Tass)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *