Hausse des maladies respiratoires en Chine : le Sénégal se prépare

Depuis quelques jours, de nombreux regards sont pointés en direction de la Chine. En effet, une hausse importante des maladies respiratoires a été signalée au niveau de l’Empire du Milieu. Des sources concordantes affirment que les services de santé chinois sont actuellement pris d’assaut. Les cas de pneumonie font rage chez les enfants et pour l’instant, la courbe des contaminations ne fléchit point.

Cette situation rappelle les heures sombres de la pandémie du coronavirus qui avait mis le monde dans tous ses états. Le virus est apparu en Chine avant de se propager à l’ensemble des quatre coins de la planète. Face à la recrudescence des cas de maladies respiratoires, l’OMS a appelé la Chine à fournir de plus amples informations pour contenir une éventuelle propagation à grande échelle. Le Sénégal de son côté a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Publicité

Les premières autorités ont enclenché divers mécanismes d’urgence pour parer à toute éventualité. Il s’agit du système de surveillance épidémiologique et du réseau de surveillance sentinelle syndromique au Sénégal (Réseau 4S). Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale a déclaré qu’il a tout mis en œuvre afin de suivre l’évolution de la situation sanitaire en Chine et dans d’autres foyers infectieux. Les premières autorités sanitaires du Sénégal ont rappelé que la meilleure manière de se protéger contre les maladies respiratoires, c’est le respect strict des mesures barrières.

L’on se rappelle que durant les moments forts de la propagation de la covid-19, les gestes barrières étaient les principaux moyens de prévention contre le coronavirus. Ainsi donc, le ministère de la Santé du Sénégal appelle la population à reprendre les habitudes de protection qu’elle avait assimilé pendant la période covid-19. Lorsque les premiers symptômes d’une maladie respiratoire surviennent, le ministère de la Santé a notifié l’importance de se rendre urgemment dans un centre de santé pour recevoir les premiers soins. La vaccination est aussi fortement conseillée pour toutes les couches sociales de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *