Agriculture: cette technique radicale accélère la croissance des plantes

Dans un monde où la sécurité alimentaire devient un défi de plus en plus pressant, une étude fascinante de l’Université de Linköping offre un rayon d’espoir. Cette recherche présente une approche novatrice de la culture hors sol, ou hydroponique, en intégrant un substrat de culture électroconducteur, judicieusement nommé « sol électronique » ou eSoil.

Eleni Stavrinidou, professeure associée et leader du groupe de Plantes Électroniques, a dirigé cette recherche innovante, marquant un progrès significatif dans les techniques d’hydroponie. Ce substrat novateur est écologique, composé de cellulose et d’un polymère conducteur appelé PEDOT, offrant une alternative à basse énergie et sûre aux méthodes précédentes.

Publicité

La croissance des plantes boostée par une technologie électrique innovante

L’étude a révélé des résultats étonnants, montrant que les semis d’orge, traditionnellement non cultivés en hydroponie, ont présenté une augmentation de croissance de 50 % sur 15 jours lorsque leurs racines étaient stimulées électriquement avec eSoil. Cette découverte non seulement élargit la gamme des cultures adaptées à la culture hydroponique, mais démontre également le potentiel d’une croissance plus efficace avec moins de ressources.

Stavrinidou souligne l’urgence de trouver de nouvelles méthodes agricoles, citant l’augmentation de la population mondiale et l’impact du changement climatique. L’hydroponie, caractérisée par son milieu de croissance sans sol, sa dépendance à l’eau et aux nutriments, et un système fermé qui conserve l’eau et les nutriments, est déjà utilisée pour cultiver des cultures telles que la laitue, les herbes et certains légumes. Cette méthode est particulièrement avantageuse dans les zones à terre arable limitée ou aux conditions environnementales difficiles.

Bien que les résultats soient prometteurs, Stavrinidou admet que les mécanismes biologiques sous-jacents ne sont pas encore entièrement compris. La recherche de l’Université de Linköping représente une étape significative vers l’amélioration de l’agriculture urbaine. La faible consommation d’énergie d’eSoil et ses caractéristiques de sécurité, combinées aux avantages de la culture hydroponique, notamment l’efficacité de l’espace grâce à l’agriculture verticale, présentent une solution durable aux demandes croissantes de nourriture.

Publicité

Stavrinidou note prudemment que « Nous ne pouvons pas dire que l’hydroponie résoudra le problème de la sécurité alimentaire. Mais elle peut certainement aider, en particulier dans les zones avec peu de terres arables et des conditions environnementales difficiles. » En résumé, cette étude met en lumière le potentiel de l’hydroponie dans les milieux urbains, tout en ouvrant la porte à d’autres recherches et innovations en agriculture durable.

L’étude ouvre la voie à de nouvelles zones de recherche pour développer davantage la culture hydroponique. La laine de roche, souvent utilisée comme substrat de culture en hydroponie, est non biodégradable et produite avec un processus très énergivore. Le substrat de culture électronique eSoil, composé de cellulose, le biopolymère le plus abondant, mélangé à un polymère conducteur appelé PEDOT, représente une innovation majeure.

Cette combinaison n’est pas nouvelle en soi, mais c’est la première fois qu’elle est utilisée pour la culture de plantes et pour créer une interface pour les plantes de cette manière. La recherche a utilisé une tension basse pour stimuler les racines, offrant un avantage significatif en termes de consommation d’énergie faible et d’absence de danger de haute tension.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *