Algérie – Mali: friction diplomatique entre les deux pays

La tension diplomatique entre Alger et Bamako a atteint un niveau alarmant ces derniers jours, résultant en un rappel mutuel des ambassadeurs entre les deux pays. Cette escalade a été précédée par une série d’événements qui ont intensifié les dissensions entre les gouvernements algérien et malien. À l’origine de ce différend se trouvent les récentes invitations lancées par Alger à des groupes signataires de l’accord de paix de 2015, une démarche qui a provoqué l’ire des autorités maliennes.

Le Mali a vivement réagi face à la consultation menée par l’Algérie auprès des groupes rebelles du Cadre stratégique permanent (CSP) pour discuter des suites à donner à l’accord de paix, notamment en période de reprise des hostilités dans le Nord du pays. Ces initiatives diplomatiques algériennes, y compris l’invitation adressée au Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA), allié du gouvernement de transition au Mali, ont été perçues comme une ingérence dans les affaires intérieures maliennes, suscitant l’indignation de Bamako.

Publicité

La situation s’est encore envenimée lorsque l’imam malien Mahmoud Dicko a été reçu en audience par le Président algérien Tebboune. Connu pour son réseau d’influence dans le Nord du Mali et sa position jugée hostile envers le gouvernement en place, l’imam Dicko a été au cœur des critiques émises par les autorités maliennes, lesquelles ont qualifié ces rencontres de « gestes inamicaux« .

Ces tensions ont débouché sur des convocations d’ambassadeurs de part et d’autre. L’ambassadeur algérien à Bamako a été convoqué par le ministre malien des Affaires étrangères, accusé d’ingérence dans les affaires internes du Mali. En réponse, l’ambassadeur malien à Alger a également été convoqué, marquant ainsi un échange de reproches et de déclarations justificatives de la part des deux parties.

Finalement, l’Algérie et le Mali ont pris la décision de rappeler chacun leur ambassadeur respectif pour des consultations, un acte diplomatique souvent utilisé pour réévaluer et discuter des tensions entre les nations. Cette série de rebondissements a ainsi plongé les relations bilatérales entre Alger et Bamako dans une crise ouverte, mettant en lumière des divergences profondes concernant la gestion de la situation sécuritaire et politique dans la région sahélienne.

10 réponses

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    L’origine des problèmes et les desseins ultimes se font jour dirait-on….

    « Soyons en train » 🙂

    \\\\.///
    (@_@)

  2. Avatar de Tlemcen
    Tlemcen

    Le Mali est un état souverain
    Mais nous les Algériens peuple et gouvernement et armée algérienne nous laisseront jamais tomber nos frères Touaregs
    C’est la ligne rouge

    Les Russes dans la régions sont alliés de l’Algérie depuis 1957

    Et le Mali est un état qui nous a aidé pour l’indépendance

    Donc j’aimerai que cette situation s’arrange et que le Mali reste uni avec tout ses enfants

    Si en Algérie il y aurait une forte minorité soninké ou bambara dans le sud Algérien je pense que les Maliens aimerai pas que les arabo berbère viennent les massacrer

    1. Avatar de Dr Doss
      Dr Doss

      Tlemcen personnes ne vous disent de laisser vos frères touaregs tomber ligne rouge stérile ou pas ce que nous refusons c’est l’ingérence de l’état algérien tout simplement sinon sa va bardé nous n’avons pas peur de l’Algérie ni de son peuple ni armée une seconde voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

    2. Avatar de Farafina Denou
      Farafina Denou

      Il faut faire la part des choses. VI il s’agit de terroristes. Même les sonike de souche, noirs et maliens d’origine comme il y en a parmi les terroristes sont neutralisés par l’armée malienne . Que vous soyez attachés aux touaregs c’est une chose. Soutenir le terrorisme c’est autre chose. N’est ce pas le bon sens? Ou êtes vous toqué?

  3. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Que s’est il passé entre les deux pays ?
    Le Sahara le révèle avec son peuple touaregs éternels auxquels la liberté à été ôtée.
    Seul ce peuple peut apporter calme et sérénité en cette région minée.

  4. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Il faut que l’Algérie de Tiboudjiene arrête vite et bien ici et maintenant sa duplicité d’accor déjà l’accord de paix qui à été signé en Alger une trahison pure et simple c’est à il donnait plein droit aux rebelles de lAzawad que les autorités maliennes n’auront pas un regard sur ce qui se passe dans la ville de Kidal la suite nous la connaissons honte à Tiboudjiene quadruplement maintenant la reprise de Kidal par les Fama et la même personne sort des bois avec invitations stériles de l’ingérence bon sang un peu de discernement et qu’il sache que cette personnage lugubre Dicko représente que son ombre voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

    1. Avatar de Médard TCHOUTCHOU
      Médard TCHOUTCHOU

      Nous les Kabyle et nos frere arabes allons nous emparer du Mali en une semaine. Donc venez présenter les excuses du Mali vite vite, sinon on vous annexe

      1. Avatar de Dr Doss
        Dr Doss

        Même pas dans vos rêves maintenant il est permis de rêver d’accord dixit Dr Doss

      2. Avatar de Farafina Tchekoro
        Farafina Tchekoro

        Les kabyle, véritables autochtones de l’Algérie sont autant marginalisés que les noirs dans ce pays par les arabes.l’algetie s’emparerait du Mali, du Niger et du Burkina en moins de 2 heures. Ceci était vrai en 2012. Mais aujourd’hui, toute l’armée algérienne sera neutralisée en 45mn lorsqu’elle franchit la frontière avec le Mali.. mettez vous cela dans votre crâne de supremaciste; raciste.

  5. Avatar de Che Guevara
    Che Guevara

    Est ce que l’algerie serait contente si le Mali faisait pareil aves Les leaders de FIS ou Kabyle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *