Aliko Dangote a perdu 3,6 milliards $ en 2023

Aliko Dangote, l’homme d’affaires le plus prospère d’Afrique, a subi un revers financier significatif au cours de l’année 2023. Malgré les gains considérables réalisés en 2022, sa fortune a connu une chute vertigineuse de 3,6 milliards de dollars. Le fondateur et président du groupe Dangote, un conglomérat manufacturier réputé en Afrique, a vu sa valeur nette décliner de 18,7 milliards de dollars à 15,1 milliards de dollars, selon l’indice Bloomberg Billionaires.

Cette déconvenue financière découle en grande partie de la décision stratégique de la Banque centrale du Nigéria, intervenue le 14 juin 2023, consistant à unifier les multiples taux de change du pays via un système de flottement géré des devises. Cette mesure a entraîné une dévaluation du naira de plus de 50 % entre le 14 juin et le 28 décembre, impactant négativement la valeur des actifs et des investissements de Dangote, dont les entreprises sont fortement enracinées au Nigeria.

Publicité

Toutefois, malgré ces défis, la raffinerie de Dangote, évaluée à 20 milliards de dollars, prépare une révolution dans le secteur énergétique du continent africain. Installée à Lekki, au Nigeria, cette raffinerie possède la plus grande capacité de raffinage en Afrique subsaharienne. L’arrivée réussie de la première cargaison de brut, acheminée par le pétrolier OTIS, renfermant 950 000 barils de brut Agbami du Nigeria, marque un tournant majeur pour cette entreprise.

Le complexe pétrochimique, opérationnel désormais, débute avec une capacité initiale de traitement de 350 000 barils de pétrole brut par jour. Des projets d’extension sont en cours pour augmenter cette capacité à 650 000 barils par jour à l’avenir. Dans ses premières phases, l’accent sera mis sur la production de diesel, de carburant aviation et de gaz, avec des perspectives d’élargissement pour la production d’essence dans les étapes suivantes.

Les estimations prévoient que cette installation générera un chiffre d’affaires annuel considérable, estimé à 27 milliards de dollars à pleine capacité. Cela ouvre des perspectives encourageantes malgré les récents revers financiers. Dangote, reconnaissant les difficultés rencontrées lors de la construction, exprime sa gratitude pour avoir surmonté ces obstacles en affirmant :

Publicité

« Soit nous coulons, soit nous traversons. Et nous remercions le Tout-Puissant qu’au moins nous soyons arrivés à destination ». La mise en service réussie de la raffinerie de pétrole de Dangote laisse présager une possible reprise dans un avenir proche malgré les défis actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *