,

FNDA au Bénin : Le gouvernement améliore les modalités d’accès au financement

Bouffée d’oxygène pour les exploitants et des petites et moyennes entreprises agricoles. A l’origine, le gouvernement vient de prendre à leur profit de nouvelles mesures incitatives pour l’amélioration des conditions et modalités d’accès au financement du Fonds national de Développement agricole (Fnda). 

En réalité, le taux de refinancement du Fnda aux Systèmes financiers décentralisés (Sfd) méritants est ramené à 0% contre 2% pour la mise en place de crédits au profit des exploitants et des micros, petites et moyennes entreprises agricoles (Mpme) agricoles et à un taux d’intérêt maximum de 12% l’an dégressif. La décision a été prise ce mercredi 6 décembre 2023 en conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat, le président Patrice Talon.

Publicité

L’objectif par l’administration Talon est de « relever substantiellement le niveau de performance du Fonds », précise le relevé du compte rendu du conseil des ministres. Cette mesure qui se veut incitative et susceptible de soulager les promoteurs agricoles « consiste en la rétrocession, in fine, des intérêts de 2% l’an qui seront payés après remboursement du refinancement octroyé par le Fnda ». Pour être éligible à ce fonds, deux indicateurs de performance sont non négociables à savoir : un niveau de tirage de la ligne de refinancement supérieur ou égal à 70% et un taux de remboursement de 100% des tirages effectués conformément aux tableaux d’amortissement de chaque tirage. « En cas d’impayé, la mesure de rétrocession des intérêts perçus s’estompe pour le tirage concerné », renseigne le relevé du compte rendu.

Les mesures incitatives concernent également « la mise place d’un appui financier sur deux ans aux fins de prendre en compte une partie des charges salariales du personnel (75% la première année et 50% la deuxième année) complémentaire chargé de dynamiser l’intervention des SFD en vue d’un meilleur accès au financement des exploitants agricoles ». La finalité est de renforcer le dispositif opérationnel de terrain. Cette mesure a deux avantages : permettra une intervention plus remarquable dans des communes jusqu’au niveau village où actuellement les SFD n’ont pas un dispositif adéquat de couverture et améliorer la qualité de service et le suivi des crédits agricoles octroyés.

Les nouvelles mesures incitatives qui vont être mises en œuvre pendant 2 ans seront inscrites dans un Programme Spécial d’Insertion dans l’Emploi (PSIE- Agricole) par lequel « l’Etat prend en compte à hauteur de 75% la première année et 50% la deuxième année, les charges salariales et les SFD supportant respectivement les 25% et 50% restants », peut-on lire dans le compte rendu. Il faut rappeler que le principal objectif du Fnda mis en place par le gouvernement est de favoriser la promotion des filières agricoles en facilitant l’accès au financement pour inciter l’investissement privé dans le secteur à travers des subventions ciblées et des instruments financiers adaptés, dans la perspective d’une meilleure exploitation du potentiel agricole national, l’amélioration des revenus tirés de l’agriculture ainsi que la sécurité alimentaire.

2 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    C’est surtout pour cette raison que j’ai toujours tourné sur fonds propres. C’est un secteur qui paie, mais il faut beaucoup de patience, de stratégie, planning et de travail.

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    Pour l’agriculture et l’élevage, surtout d’envergure, la rentabilité ne peut pas se faire au bout de 2 ans. C’est à moyen et long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *