Fusillade en Russie: une ado tue un camarade puis se suicide

Le destin tragique qui a frappé l’école numéro 5 de Briansk a profondément secoué la ville du sud-ouest de la Russie. Une adolescente de 14 ans a déclenché l’effroi en ouvrant le feu sur ses camarades de classe avec un fusil à pompe, laissant derrière elle un mort et cinq blessés. Cette jeune fille a ensuite mis fin à ses jours, plongeant la communauté dans l’incrédulité et la douleur. Les autorités, encore sous le choc, tentent de comprendre les motifs et les circonstances de cette terrible tragédie qui a marqué à jamais la petite ville de Briansk.

Les détails glaçants émergent progressivement de ce drame. Selon les déclarations du Comité d’enquête de Russie, la jeune adolescente aurait pénétré dans l’enceinte scolaire avec une arme à feu, prenant pour cible ses propres camarades de classe. Le résultat fut dévastateur : la perte d’une vie innocente et cinq autres personnes grièvement blessées, toutes des enfants qui luttaient désormais pour leur survie à l’hôpital. Le gouverneur régional, Alexandre Bogomaz, a exprimé sa consternation via Telegram, déplorant cette tragédie qui a brisé la quiétude de la communauté.

Publicité

« Une tragédie terrible s’est produite aujourd’hui dans l’école numéro 5 de Briansk. L’une des élèves a ramené avec elle, dans l’établissement scolaire, une arme à feu« , a écrit sur Telegram le gouverneur local. Ce nouveau drame survenu au sein d’une école, lieu autrefois symbole de sécurité et d’apprentissage, soulève des interrogations profondes quant aux raisons qui ont poussé cette jeune fille à commettre un acte aussi impensable.

Ce sinistre incident intervient après une triste série de fusillades mortelles qui ont secoué la Russie ces dernières années. Cette montée de la violence armée, notamment au sein des écoles, a attiré l’attention du président Vladimir Poutine, inquiet de cette tendance qu’il associe à un phénomène importé des États-Unis et à une conséquence délétère de la mondialisation.

Cette préoccupation a conduit à un durcissement de la législation sur le port d’armes dans le pays. La blessure causée par cet événement douloureux ravive le souvenir d’une fusillade meurtrière survenue à Ijevsk en septembre 2022, où dix-huit personnes ont perdu la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *