Génie de l’informatique, Bill Gates avoue être nul dans ce nouveau domaine

L’intelligence artificielle a déjà chamboulé le monde et s’apprête, avec une année 2024 qui s’annonce excitante, à le faire toujours plus. Que ce soit dans le secteur du digital, de la santé, des médias et d’autres encore, le recours à l’IA doit permettre et permet déjà d’automatiser certains process, de gagner du temps, etc…

Pour autant, certaines personnes ont un peu de mal à s’y retrouver. C’est notamment le cas de Bill Gates. Le fondateur de Microsoft a récemment avoué être un peu perdu face à tous ces chamboulements. D’ailleurs, le milliardaire a avoué qu’il a eu beaucoup de peine à utiliser les outils d’intelligence artificielle dans le cadre de son métier.

Publicité

Bill Gates a encore un peu de mal à utiliser les outils d’IA

Son idée de départ ? Utiliser ces outils pour automatiser la lecture de documents de plusieurs centaines de pages, que l’IA pourrait résumer. Son frein ? Ses bonnes vieilles habitudes, qui sont parfois un peu difficiles à mettre de côté. Pour autant, il en est sûr, avec de l’entraînement, de l’analyse et de la patience, l’intelligence artificielle va aider à réduire les inégalités dans le monde.

2023, préambule à l’explosion de l’intelligence artificielle ?

L’année 2023, qui a vu l’émergence des outils d’intelligence artificielle ne serait qu’un préambule à tout ce qui va se passer dans les années à venir. 2024 pourrait permettre à bon nombre d’entreprises de proposer de nouveaux projets qui, à terme, aiderait Bill Gates et sa fondation, dans leur combat quotidien. Encore faut-il s’assurer de l’éthique de ces outils… Mais aussi d’apprendre à bien les utiliser !

Et il semblerait que Gates ne soit pas le seul à y croire. Selon certaines discussions, OpenAI (l’entreprise qui est à l’origine de ChatGPT, première grosse innovation à base d’intelligence artificielle) envisagerait de lancer une nouvelle levée de fonds qui pourrait porter la capitalisation du groupe à plus de 100 milliards de dollars. Du jamais vu en si peu de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *