La Chine développe un missile révolutionnaire, des ennuis en perspectives

Puissance économique, mais aussi militaire, la Chine a récemment mis au point une toute nouvelle technologie révolutionnaire. En effet, Pékin aurait réussi à mettre au point un missile qui, sur les écrans de radar, apparaît comme un avion de ligne. Résultat, les armées en face ne savent plus vraiment quoi penser.

Cette technologie, baptisée “Voile d’or”, a été mise au point par une équipe de scientifiques dirigée par Zong Yali. Ce dernier, dans la revue Chinese Journal of Radio Science, a dévoilé que ses équipes ont longuement travaillé sur la création d’un voile (composé de fils métalliques en plaqué or, très fin) tissé de manière assez complexe. La raison ? Ce même voile permettrait de tromper les systèmes de défense aérienne, même les plus sophistiquées.

Publicité

L’armée chinoise dispose d’un nouvel outil dans sa manche

Résultat, les systèmes radars sont brouillés, car ils perçoivent ce missile comme un avion de ligne tout à fait classique. En outre, cela empêchera les armées concernées de prendre des décisions rapides. Et chose plus incroyable, ce voile peut être plié ou déplié à la guide de forces armées. Ainsi, en quelques secondes seulement, un missile supposé faire d’innombrables dégâts peut se “transformer en avion de ligne” !

Une technologie peu coûteuse et disruptive

Une technologie qui change la donne pour la Chine, notamment à l’heure ou plus que jamais, les nations se livrent une véritable guerre technique et technologique. Il est devenu indispensable pour les puissances militaires, d’avoir à disposition, du matériel innovant, permettant de prendre le dessus en quelques instants.

Et c’est ce que permet ce “Voile d’or”. Comme l’affirme Zong Yali, il pourrait à lui seul modifier le visage d’une guerre… D’autant que ses coûts de production sont très faibles et que la Chine dispose de toutes les ressources pour pouvoir en produire à l’échelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *