USA: cette annonce de la France qui ne va pas plaire

L’annonce récente de la France concernant sa participation dans la sécurité maritime de la mer Rouge soulève des questions intrigantes sur le plan international. Alors que les États-Unis lancent l’opération « Gardien de la prospérité » sous la Combined Task Force 153 pour contrer les menaces dans cette zone stratégique, la France a choisi une approche différente. Cette décision s’inscrit dans un contexte complexe, où les tensions montent suite aux attaques des rebelles Houthis, soutenues, selon les États-Unis, par l’Iran, contre le trafic maritime.

La France, nommément citée par le Pentagone parmi les dix pays participant à l’opération américaine, a surpris en déclarant que ses forces navales ne se placeront pas sous le commandement américain. Cette décision est symbolisée par la frégate multimissions Languedoc, qui restera sous commandement national, selon un communiqué du ministère des Armées français. Cette annonce témoigne de la volonté de la France de maintenir une certaine autonomie dans ses engagements militaires.

Publicité

En parallèle, l’Italie a également annoncé une démarche similaire, en envoyant la FREMM Virginio Fasan pour protéger ses intérêts nationaux, relevant ainsi de l’opération « Mediterraneo Sicuro » et non de celle initiée par les États-Unis. Cette décision italienne, tout comme la position française, marque une divergence dans les stratégies européennes vis-à-vis de la sécurité maritime en mer Rouge.

La situation est d’autant plus complexe que l’Espagne a refusé de participer à l’opération, privilégiant les opérations dirigées par l’OTAN ou l’Union européenne. Ces choix soulignent les différentes approches des pays européens en matière de défense et de sécurité, et mettent en lumière les difficultés de coordination face à des enjeux internationaux majeurs.

L’opération « Gardien de la prospérité », menée par les États-Unis, intervient dans un contexte de tensions accrues en mer Rouge, où transitent plus de 20 000 navires commerciaux par an. Cette opération vise à sécuriser cette zone stratégique, en réponse aux attaques attribuées aux rebelles Houthis, avec le soutien présumé de l’Iran. Cependant, les règles d’engagement de cette opération demeurent floues, et le nombre exact de contributeurs et les modalités de leur engagement restent incertains.

Publicité

Cette divergence de stratégies entre les États-Unis et certains pays européens, notamment la France et l’Italie, pourrait avoir des implications significatives pour la sécurité maritime globale. Alors que les États-Unis cherchent à renforcer la liberté de circulation en mer Rouge, la France appelle à une coordination plus large entre les différents partenaires régionaux. Cette annonce française, bien que respectueuse des initiatives américaines, montre une recherche d’équilibre entre la coopération internationale et le maintien de la souveraineté nationale.

6 réponses

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Ni France, ni Allemagne, ni UK ne valent sur le plan Géostratégique. En face d’entités continentales, géographiques et/ou politiques.

    L’heure est aux ensembles et aux organisations continentales agissant de concert.

    Les opinions africaines feraient bien de s’en persuader.

    Chine, USA, Inde, Même Russie (géographie, nucléaire), voire Brésil, on toujours un paramètre qui à un moment ou à un autre leur permet de peser

    L’Afrique et l’Europe doivent construire chacune pour elle même, cet avantage dont l’Histoire ou la géographie ont pourvu les autres; sous peine de se voir émietter, confrontation après confrontation.

    \\\\.///
    (@_@)

  2. Avatar de ELSAADI
    ELSAADI

    La France?quel poids à t ´elle pour sécuriser la mer rouge .
    Du cinéma
    En l’absence des USA l’Europe aurait disparue depuis longtemps et si tramp était resté au pouvoir à l’heure actuelle les pays d’Europe seront des départements des usa

    1. Avatar de Ledoux
      Ledoux

      Trump va revenir, et va tirer les oreilles aux etats europeens.

    2. Avatar de TRUMP
      TRUMP

      pauvre ****. L’europe est déjà manipulé par lesUSA.

  3. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    L’Europe doit tout en restant loyale envers ses alliés qui ont et veulent la Démocratie, s’affirmer comme une entité internationale, cohérente et crédible.

    Sur les plans diplomatique, économique, numérique et culturel.

    \\\\.///
    (@_@)

  4. Avatar de Pastor
    Pastor

    Avec la France ça commence comme ça et ça finit par rentrer dans les rangs avec une pointe de zèle.
    Pas fiable du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *