La Chine va dominer ce secteur qu’elle ne maîtrisait pourtant pas

La prochaine Giga Factory de Trina Solar, attendue pour 2024, fera de cette entreprise chinoise, l’un des fabricants d’électrolyseurs les plus importants au monde. Une manière pour la Chine de confirmer sa volonté de rattraper le retard accumulé sur le sujet, notamment par rapport à l’Europe et aux États-Unis.

C’est dans la province de Jiangsu, à l’est du pays, que cette usine verra le jour. Elle sera dotée d’une capacité de 1.5 GW. Un projet pharaonique, estimé à 91 millions d’euros, mais dont le lancement officiel (attendu pour la période mai-juin 2024) permettra à Trina Hydrogen, le groupe en charge de cette gigafactory, de s’imposer comme étant le cinquième plus gros fabricant mondial d’électrolyseurs.

Publicité

La Chine, prochain leader mondial sur le marché de l’hydrogène ?

L’immense majorité de la production sera, dans un premier temps, destinée au marché local. Pour autant, Trina Hydrogen ne s’en cache pas, c’est bien au-delà des frontières chinoises que le groupe espère s’implanter. De quoi faire peur aux industriels européens. En effet, Trina a déjà conquis de nombreuses parts de marché dans le secteur du solaire, en proposant à la vente des modules peu onéreux.

Une annonce qui tend également à démontrer que les Chinois n’hésitent plus à massivement investir dans l’énergie renouvelable. Cet hydrogène leur permettra de décarboner leur industrie pour, peu à peu, devenir l’un des leaders mondiaux en matière de production écologique. Pour autant, l’Europe n’est pas en reste. Récemment, en France, a été découvert le plus gros gisement d’hydrogène au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *