Le 1ᵉʳ producteur mondial d’or débarque dans ce pays africain

La Côte d’Ivoire est entrain de se positionner comme l’un des principaux mastodontes de la production d’or en Afrique. Pendant de nombreuses décennies, le pays avait mis l’accent sur le secteur agricole. C’est ainsi que la RCI a pu se poser en leader mondial de la production de plusieurs variétés agricoles comme le cacao, le café, ou encore l’hévéa.

Mais depuis quelque temps, les autorités ivoiriennes ont enclenché plusieurs mécanismes afin de valoriser le secteur stratégique des mines. La Côte d’Ivoire possède quelques-uns des gisements aurifères les plus importants du continent africain. Les plus grandes firmes de la planète se bousculent en terre d’Eburnie pour exploiter les gigantesques filons d’or. La Côte d’Ivoire est attractive et c’est dans ce sens que l’entreprise américaine Newmont a décidé d’investir dans le titanesque projet Odienné. Newmont est le leader incontesté de la production mondial d’or.

Publicité

En 2022, l’entreprise a produit pas moins de 6 millions d’onces. Qu’est-ce que la firme américaine va apporter concrètement au secteur aurifère ivoirien ? D’après des sources concordantes, Newmont va investir un gros montant dans des travaux d’exploration sur des permis du projet Odienné. On évoque la somme de 706 274 dollars. La société canadienne Awalé Resources exploite en grande partie le site d’Odienné et il y a quelques jours, elle a signé une convention de partenariat avec Newmont.

L’arrivée du mastodonte ivoirien va sans conteste faire basculer le secteur aurifère ivoirien dans une autre dimension. En effet, la firme, avec son statut de 1ᵉʳ producteur mondial d’or, va apporter son expertise et son réseau, ce qui va permettre à l’or ivoirien de se positionner avec force sur le marché international. La Côte d’Ivoire a clairement passé un cap dans le domaine de l’or avec une production de 48 tonnes en 2022 et 50 tonnes d’or en 2023. Les multinationales australiennes et canadiennes sont les plus actives dans le domaine aurifère de la Côte d’Ivoire.

Elles investissent des sommes colossales et contribuent à renflouer les caisses de l’État. Selon divers spécialistes, à court terme, la Côte d’Ivoire va concurrencer très fortement des pays comme l’Afrique du Sud, le Ghana, le Mali, le Burkina Faso ou encore la Tanzanie dans le secteur de la production aurifère. En développant son industrie minière, le pays d’Afrique de l’Ouest s’ouvre de nouvelles perspectives pour son économie. La Côte d’Ivoire est en mesure de prétendre à une place au sein des superpuissances africaines. Grâce à son économie très diversifiée, le pays peut rêver grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *