Pour éviter les problèmes cardiaques, voici ce qu’une étude conseille

Chaque année, plusieurs millions de personnes décèdent des suites de maladies cardiovasculaires. Rien qu’en 2019, 18.6 millions de personnes en sont ainsi décédées, dont 7.9 millions rien qu’à cause de l’alimentation. Autant de décès qui seraient évitables si de simples mesures étaient effectivement mises en place.

En effet, nos modes de vie supposent désormais de sauter le petit-déjeuner ou encore de dîner tard (voire très tard dans certains foyers), ce qui, à terme, peut entraîner un véritable dégèlement interne. Or, il apparait que bien manger et manger tôt, en plus d’observer des périodes de jeunes intermittents, permettrait au corps de se recalibrer. Horloge interne, rythme circadien, ou fonctionnement des organes et tension artérielle en bénéficieraient.

Publicité

Manger mieux, mais surtout, manger plus tôt

Pour appuyer ces explications, des scientifiques se sont basés sur les données récoltées auprès de 103.389 personnes (dont 79% de femmes). L’idée ? Étudier le rapport entre maladies cardiovasculaires et rythme des individus dans leurs prises alimentaires. Les résultats sont assez surprenants.

Il apparaît qu’une prise alimentaire tardive (en sautant le petit-déjeuner, par exemple) augmente de 6% (par heure) les risques de maladie cardiovasculaire. Une personne qui prend son premier repas à 10h du matin, a 6% de chances en plus d’avoir une maladie cardiovasculaire, qu’une personne qui petit-déjeune à 9h.

Manger tard suppose de graves risques cérébrovasculaires

Un constat similaire pour le dîner. En effet, manger tard, après 21h, entraîne une hausse des risques d’attraper une maladie cérébrovasculaire (de type AVC) de l’ordre de 28%, avant un dîner effectué à 19 ou 20h. À cela, s’ajoute le fait qu’un jeûne plus long, entre le dernier repas et le premier de la nouvelle journée, induise une réduction de ce même risque de maladie cérébrovasculaire. En bref, manger plus tôt et à heures fixes pourrait avoir un impact plus que positif sur la santé !

Une réponse

  1. Avatar de Eckart Esso Von Tofeal
    Eckart Esso Von Tofeal

    C’est vraiment des foutaises ! Comme on disait à la Fac, une corrélation constatée dans une étude statistique n’est pas une Loi naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *