Turquie: arrestation de près de 200 présumés terroristes

Ces derniers mois, la Turquie a intensifié ses efforts dans la lutte contre les membres présumés de l’État islamique (EI). Ali Yerlikaya, Ministre de l’Intérieur, dans un communiqué sur les réseaux sociaux, a annoncé que pas moins de 189 individus suspects avaient été appréhendés dans 37 villes du pays, avec des concentrations significatives de 27 arrestations à Ankara et 22 à Istanbul. Ces opérations, menées à l’approche des festivités du Nouvel An, témoignent de l’engagement constant des autorités turques à contrer les menaces potentielles que représente cette organisation terroriste.

L’État islamique a revendiqué plusieurs attaques dévastatrices en Turquie, dont l’une des plus marquantes remonte au 1er janvier 2017, lorsqu’une fusillade dans une discothèque d’Istanbul a coûté la vie à 39 personnes. Ces événements tragiques ont renforcé la détermination des autorités turques à éradiquer les cellules dormantes et à neutraliser les menaces potentielles provenant de cette organisation terroriste.

Publicité

Hier vendredi, les autorités ont déjà fait état de l’arrestation de 32 individus supplémentaires, dont trois membres importants de Daesh, soupçonnés de planifier des attaques, notamment contre des églises, des synagogues et l’ambassade d’Irak. Ces arrestations mettent en lumière l’ampleur des activités potentielles que le groupe terroriste cherchait à mettre en œuvre sur le territoire turc.

Ce n’est pas la première fois que la Turquie prend des mesures musclées contre les affiliés présumés de l’EI. Récemment, une opération de grande envergure dans 32 villes du pays a conduit à l’arrestation de plus de 300 individus soupçonnés d’avoir des liens avec cette organisation terroriste. Ces actions démontrent l’engagement continu des autorités turques à traquer et à neutraliser toute activité liée à Daesh sur leur territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *