Bénin : Voici la position du BR sur la proposition de révision de la constitution

Plus de temps à perdre pour le parti Bloc Républicain (Br). Le Président Abdoulaye Bio Tchané a eu ce lundi 29 janvier 2024 une séance de travail avec les députés du groupe parlementaire Br et les membres du secrétariat exécutif du parti. Plusieurs sujets d’actualités étaient au menu des échanges dont le dépôt de la proposition de loi portant modification de la constitution, précise le communiqué final ayant sanctionné la séance. Cette loi a été introduite à l’Assemblée nationale le 26 janvier par le Député Assan Seibou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain.

Au cours de la séance, les membres du groupe parlementaire Br ont pris acte des contours et des implications de la proposition de loi faite par leur collègue. Selon le parti, cette loi préserve les fondamentaux de la constitution notamment les deux mandats impératifs du président de la République. « Cette proposition vise la réduction de la durée de mandat actuel du Chef de l’Etat », informe le communiqué. Au cours des prochaines réunions, les députés comptent approfondir les échanges sur cette proposition de loi et les stratégies appropriées. Par ailleurs, les députés Br se sont engagés à apporter leur solidarité à l’He Assan Seibou, initiateur de ladite proposition de loi.

Publicité

« Ils apporteront leurs contributions pour que dans le processus, à l’occasion de l’examen, et par la recherche des voies consensuelles parlementaires, cette proposition de loi connaisse un aboutissement heureux », précise le communiqué. Face à la polémique autour de la modification de la loi fondamentale et celle liée à la relecture du code électoral, des questions qui font actuellement grand bruit dans le pays, les députés du groupe parlementaire BR et les personnalités du parti en appellent à la vigilance de toute la population béninoise. Si les députés BR sont résolument engagés à faire aboutir cette loi, les partis de l’opposition, de leur côté rejettent toute idée de révision de la constitution dans le contexte actuel.

Ils l’ont fait savoir ce lundi 29 janvier à l’issue d’une séance de travail initiée par les responsables du parti Les Démocrates. Mieux les partis LD, GRS, NFN et MPL ont à l’unanimité exprimé leur refus catégorique de toute tentative de réaménagement du calendrier électoral. Pour ce qui concerne la modification du code électoral, des propositions concrètes ont été retenues et consignées dans un mémorandum qui sera porté par le groupe parlementaire Les Démocrates à l’Assemblée Nationale à l’occasion de la relecture de cette loi.

5 réponses

  1. Avatar de sonagnon
    sonagnon

    Vraiment!!! Je me demande si l’urgence c’est de réduire le mandat du Président de la République????

    Le Président peut facilement réduire son mandat sans toucher à la constitution!!!
    Qu’il démission tout simplement.
    Il doit avoir un agendas caché, car je vois pas pourquoi il faut procéder à une telle opération qui n’apporte aucun plus-value à la vie politique, encore moins au développement du pays.

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Suis d’avis @Sonagnon .
      Un esprit cohérent devrait s’en offusquer. Je ne comprends pas la méthode et l’utilité.
      Le Plombier universitaire

  2. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Réduire la durée du mandat du président de la République ?? Du président Talon ou du prochain président élu en 2026 ???
    Si tel est la substance de cette proposition de révision de la constitution ; ça relève donc d’un anachronisme politique.
    L’honorable Séibou Assan un éternel suppléant du président ABT peut-il se permettre d’introduire cette proposition de loi sans l’aval de ce dernier président du parti ???
    Posez-vous la question.
    Ce qui se trame est au-delà de nos espérances même pour moi ; membre fondateur du parti.
    Attendons la suite.
    Le Plombier universitaire

  3. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Mon commentaire

  4. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Aiyez quadruplement honte, votre projet inhumain n’aboutira jamais jamais, car vous n’aurez pas les sept voix puisqu’il faut quatre vingt sept voix pour la révision de notre cause commune la constitution d’accord !!!
    Sachez-le un président qui n’a pas assuré un minimum de vie sociale, de son peuple à échouer quadruplement !!! Alors nous avons tout simplement un conseil à lui donner, qu’il commence à faire ces cartons pour libérer le tabouret d’accord. Même le serpent à deux qu’il à fabriquer, il y à des députés lucides làdans qui vont lui dire merde.
    Aiyez le courage pour dire non à inacceptable, lorsque c’est devant vos portes. Car nous sommes tous précaires et révocable, c’est aujourd’hui que notre satrape sauras que son argent ne peut pas tout acheter, et sa relation duplicitaire envers la classe politique et la société civile ne fonctionnera point. Voyez l’affaire c’est aussi simple à comprendre notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *