Ce drone cargo peut transporter une charge impressionnante

L’entreprise japonaise Kawasaki, célèbre pour ses motos sportives, a récemment dévoilé une réalisation surprenante dans le domaine des drones. Il s’agit d’un drone cargo de la taille d’une petite voiture, baptisé K-Racer, capable de transporter une charge utile impressionnante de 200 kilos. Ce n’est pas la première incursion de Kawasaki dans le domaine des drones sans pilote, mais le K-Racer se distingue par sa puissance exceptionnelle.

Le K-Racer est équipé d’un moteur de 300 chevaux provenant de la moto Kawasaki Ninja H2R, monstre de puissance de la marque. Ce choix audacieux témoigne de l’engagement de Kawasaki dans le développement de sa branche aérospatiale, explorant divers secteurs tels que les avions d’entraînement, les hélicoptères, l’aviation civile et même le programme spatial japonais.

Publicité

La fusion réussie entre la technologie des motos et celle des drones se concrétise avec le K-Racer, qui associe le moteur suralimenté d’une moto capable d’atteindre 400 km/h en vingt-six secondes à un petit aéronef. Successeur du K-Racer X1 de 2020, la version X2 présente des changements significatifs, abandonnant le design précédent pour une structure plus traditionnelle d’hélicoptère avec un rotor arrière et un rotor principal de 7 mètres de diamètre.

Ces modifications ont permis à Kawasaki de doubler la capacité de charge du K-Racer, qui peut désormais soulever et transporter 200 kilos de manière stable et contrôlée, comme le démontre une vidéo de vol d’essai. La portée de l’aéronef est estimée à environ 100 kilomètres, avec une autonomie d’environ une heure, ouvrant la voie à diverses applications.

Au-delà de ses performances impressionnantes, Kawasaki envisage d’utiliser le K-Racer pour des missions spécifiques. Les projets incluent des livraisons de matériel à des chalets en montagne, ainsi que des interventions lors d’accidents ou de catastrophes naturelles. Cette polyvalence souligne la volonté de l’entreprise de contribuer positivement dans des domaines tels que l’aide humanitaire et les opérations de secours, démontrant que le K-Racer ne se limite pas à être un simple drone de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *