Chine: un responsable viré après une décision qui a provoqué une chute en bourse

La récente dégringolade des poids lourds du jeu vidéo en Chine à la Bourse de Pékin a été l’écho d’une ébauche de réglementation sur les jeux en ligne. Cette initiative a envoyé des ondes de choc à travers le marché, provoquant des réactions immédiates. En réponse à cet événement, la Chine a rapidement limogé Feng Shixin, le directeur de l’unité Publications au sein du département de la Propagande du Parti communiste chinois.

Cette décision est intervenue après la publication par la NPPA, l’Administration nationale de la presse et des publications, d’un projet de règlement visant à mieux encadrer le secteur des jeux vidéo en Chine. Au cœur de cette mesure réglementaire se trouve une préoccupation majeure : réguler les pratiques de jeu vidéo pour limiter les conséquences néfastes sur le public.

Publicité

La proposition initiale visait à restreindre les sessions de jeu prolongées et à mieux superviser les microtransactions au sein des jeux. Cependant, cette publication a suscité des craintes quant à un retour à des réglementations strictes, redoutant un impact négatif sur le marché chinois du jeu vidéo. Cette annonce a eu un effet immédiat sur les géants du secteur, avec une chute vertigineuse de la valeur des actions de sociétés telles que NetEase et Tencent, représentant une perte de plus de 80 milliards de dollars.

Cette débâcle économique a incité les autorités chinoises à agir rapidement. Le limogeage de Feng Shixin, en tant que figure de proue au sein de l’unité Publications, a été un signal fort adressé au marché pour restaurer la confiance et atténuer les inquiétudes liées à cette réglementation potentielle.

L’effet de cette action a été rapidement ressenti sur le marché financier. Les valeurs boursières des entreprises chinoises du jeu vidéo ont commencé à se redresser dès le lendemain de cette annonce. Ce licenciement semble avoir agi comme un élément stabilisateur, rassurant les investisseurs quant à une potentielle modération des mesures réglementaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *