Crash d’un avion militaire américain, les derniers détails

Un événement dramatique a secoué la base aérienne d’Ellsworth, dans le Dakota du Sud, jeudi 4 janvier, lorsqu’un bombardier B-1B Lancer du 28th Bomb Wing de l’US Air Force s’est écrasé en tentant d’atterrir. Cet incident, survenu vers 18 heures heure locale, a eu lieu à la fin d’une mission d’entraînement. Heureusement, les quatre membres d’équipage, composés de deux pilotes et de deux officiers systèmes d’armes, ont réussi à s’éjecter avant l’impact, évitant ainsi un destin plus tragique. L’accident a provoqué une explosion suivie d’un incendie, mais il n’y a heureusement eu aucune victime.

La base aérienne d’Ellsworth a confirmé que les conditions météorologiques défavorables, notamment une température négative, un plafond bas et un brouillard dense réduisant la visibilité, pourraient avoir joué un rôle dans cet accident. Une enquête officielle a été annoncée pour déterminer les causes précises de cette catastrophe.

Publicité

Le B-1B Lancer, un bombardier conçu dans les années 1970 par Rockwell (qui a depuis été absorbé par Boeing), est réputé pour sa capacité à voler à basse altitude et à une vitesse supersonique. À l’origine, 100 exemplaires de cet avion ont été livrés à l’US Air Force. Après la Guerre Froide, ces avions ont été modifiés pour des missions conventionnelles, exploitant leur capacité à emporter jusqu’à 56 000 kg de munitions. Plus récemment, ils ont subi une modernisation importante dans le cadre du programme IBS (Integrated Battle Station), doté d’un milliard de dollars, incluant l’installation de nouvelles liaisons de données et de systèmes de visualisation et de test améliorés. Il y a eu des discussions pour les équiper d’armes hypersoniques en 2020.

Cependant, les 45 B-1B Lancer restants dans l’US Air Force font face à des problèmes de disponibilité récurrents, en raison de composants électroniques obsolètes et de problèmes fréquents liés à leurs moteurs. Ces incidents ne sont pas rares pour ce type d’avion. Entre 1984 et 2021, il y a eu un total de 29 incidents majeurs impliquant des Lancer, causant la mort de 11 personnes. En 2022, un autre B-1B Lancer de la base aérienne de Dyess, au Texas, a pris feu, envoyant deux personnes à l’hôpital. Ces incidents mettent en lumière les défis auxquels sont confrontés ces avions vieillissants.

En réponse à ces défis et dans le cadre de la modernisation de sa flotte, l’US Air Force a dévoilé son dernier bombardier, le B-21 Raider, fin 2022. C’est le premier nouveau bombardier dans la flotte militaire américaine depuis plus de 30 ans. Il est prévu pour remplacer à terme le B-2 Spirit et le B-1B Lancer, quelque part dans les années 2030. Le Pentagone prévoit de construire 100 B-21, avec un coût unitaire moyen de près de 700 millions de dollars chacun, surpassant les flottes combinées de B-2 et de B-1B Lancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *