Décès de la légende du football brésilien Mario Zagallo

Le monde du football est en deuil suite au décès de l’icône brésilienne Mario Zagallo, surnommé affectueusement « le professeur« . Son nom reste gravé dans l’histoire de ce sport pour son influence et sa contribution exceptionnelle. Pour beaucoup de fans de football en France, Zagallo évoque la finale de la Coupe du Monde 1998, où la Seleçao a affronté les Bleus. Cependant, au-delà de cette défaite mémorable, cet homme a marqué l’histoire en participant activement à quatre des cinq triomphes mondiaux de la Seleçao. En tant que joueur, il a soulevé le trophée en 1958 en Suède et en 1962 au Chili, des moments qui ont façonné la légende de ce sport.

Cependant, c’est aussi sur le banc de touche que Mario Zagallo a laissé une empreinte indélébile. En 1970, lors de la Coupe du Monde au Mexique, il a brillamment dirigé la Seleçao vers la consécration suprême. Sa contribution en tant qu’entraîneur adjoint lors du sacre de 1994 aux États-Unis a également été cruciale pour l’équipe brésilienne. Vendredi dernier, à l’âge de 92 ans, la légende du football s’est éteinte, laissant derrière lui un héritage incommensurable pour le Brésil et le monde du football.

Publicité

Son compte Instagram officiel a relayé la triste nouvelle, décrivant Mario Zagallo comme un père aimant, un grand-père dévoué, un professionnel victorieux, et surtout, un grand être humain. Pour beaucoup, il reste une idole, un patriote ayant marqué son époque par ses réalisations grandioses.

Seuls quelques noms du football mondial ont réussi à égaler ou à surpasser l’exploit de Zagallo. Parmi eux, le légendaire Franz Beckenbauer et Didier Deschamps, après le triomphe des Bleus en 2018, ont inscrit leur nom à côté de celui de ce géant du football brésilien. Zagallo, dont la statue trône devant le stade Nilton Santos à Rio, a rarement exporté son talent, mis à part des périodes au Koweït entre 1976 et 1978, puis avec les Émirats Arabes Unis en 1989-1990, où il a su qualifier cette équipe pour sa première et unique Coupe du Monde.

Ce qui a fait la renommée de Zagallo, au-delà de ses victoires, c’est son génie tactique. Il a été le précurseur de la formation en 5-3-2, capable de se transformer en 3-5-2 lors des phases offensives. Son expertise a révolutionné les schémas tactiques du football moderne.

Publicité

Sa passion pour le jeu a perduré, même après sa carrière active. En 2003, il a été rappelé pour préparer le Mondial 2006 en Allemagne en tant que coordinateur technique, avant de prendre sa retraite définitive lorsque le Brésil a été éliminé en quarts de finale contre la France

Une réponse

  1. Avatar de TalonMytho
    TalonMytho

    Que le temps passe très vite ! Je me rappelle du jour où je lui avais offert un petit ballon de foot alors qu’il venait d’avoir 2 ans…
    Dis que j’ai participé à la révélation de cette légende du football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *