Énergie: l’Afrique bat un nouveau record dans ce domaine

Dans le monde, de plus en plus de dirigeants politiques, associations et entités appellent à tout mettre en place pour profiter d’une énergie plus propre, plus verte, moins polluante et moins onéreuse. D’ailleurs, à l’échelle mondiale, 350 GW d’installations solaires ont été enregistrés en 2023, un record.

Et un endroit dans le monde semble être en mesure de tirer davantage son épingle du jeu, que les autres. L’Afrique paraît effectivement être capable de se positionner comme étant l’un des leaders mondiaux de ce renouveau énergétique. En 2023, le continent a effectivement ajouté 3.74 gigawatts de capacité solaire, lui permettant ainsi de compter pour 60% des ressources photovoltaïques mondiales.

Publicité

L’Afrique développe son secteur de l’énergie solaire

Les chiffres sont saisissants. En effet, 38 pays africains ont, en 2023, construit des installations solaires dont la puissance est supérieure ou égale à 1 mégawatt, pour une croissance totale du secteur de 19% par rapport à 2022. Aujourd’hui, le total des capacités solaires du continent est estimé à 16.3 GW, ce qui démontre que le continent maîtrise parfaitement bien cette technologie.

Et les choses s’annoncent positives pour les prochaines années. En effet, historiquement, le Maroc, l’Afrique du Sud ou encore l’Égypte étaient à la pointe en ce qui concerne ces sujets. Mais de plus en plus de nations se lancent, elles aussi, permettant ainsi de diversifier les approvisionnements… Quand bien même l’Afrique du Sud reste le leader incontesté du marché. En 2023, le pays représentait 79% des nouvelles installations.

Publicité

L’industrie, surtout ciblée

Autre point qu’il convient de noter : le fait que ces installations solaires soient surtout dédiées aux industriels. En effet, sur l’ensemble des 3.74 GW de capacités supplémentaires installées l’an dernier, 65% du total de l’énergie propre produite est dédié aux commerces et industries partout sur le continent. Les consommateurs individuels ne sont donc pas encore les principaux concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *