Énergie renouvelable: ce pays européen met au point une éolienne révolutionnaire

De plus en plus, les regards se tournent vers le renouvelable. Surconsommation, hausse des températures, craintes d’un effet boule de neige en lien avec le réchauffement climatique… De plus en plus de sociétés rivalisent d’ingéniosité, pour mettre au point des produits, des équipements et des technologies qui permettent de consommer propre.

Au Royaume-Uni, une entreprise britannique a confirmé avoir mis au point un tout nouveau système d’éolienne. Des éoliennes compactes et sans turbines, dont la conception ressemble à celle d’un nid d’abeilles. Une alternative simple, crédible et surtout beaucoup moins coûteuse que les éoliennes traditionnelles, dont la conception, le transport et l’installation coûtent des millions d’euros.

Publicité

Des éoliennes de nouvelle génération, bientôt sur le marché ?

C’est en partant de ce postulat que la société Katrick Technologies a annoncé ses éoliennes de nouvelle génération. Des éoliennes avec conduits intégrés, dans lesquels plusieurs bobines aérodynamiques, dont le fonctionnement est totalement indépendant les unes des autres, captent l’énergie du vent (on parle d’énergie cinétique) pour produire de l’énergie et donc de l’électricité.

Des éoliennes petites de taille, qui peuvent être déployées un peu partout dans le monde. Simples et rapides à installer, peu coûteuses et ne prenant pas beaucoup de place, elles peuvent effectivement être disposées absolument n’importe où, à commencer par là où les éoliennes “classiques” ne peuvent être disposées comme sur les toits d’installations industrielles ou installations urbaines.

Des premiers tests assez prometteurs

Les premiers tests opérés sont très bons. En effet, un kilomètre d’éolienne abeille permet de générer de l’électricité pour alimenter 760 foyers sur une année. À quand une commercialisation ? Pour le moment, difficile de savoir. En effet, Katrick Technologies continue de travailler afin de finaliser le développement du produit, avant de le mettre sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *