Israël: le Hezbollah frappe une « base » après la mort d’un chef du Hamas

La guerre entre Israël et le Hamas se propage et s’étend visiblement à d’autres pays. En effet, au cours de ces dernières heures, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a clairement notifié que le meurtre du numéro deux du Hamas sur le territoire libanais ne restera pas impuni. « Nous ne pouvons pas garder le silence sur une violation de cette magnitude, car cela signifierait que tout le Liban serait exposé à l’avenir », a-t-il déploré face à cette situation. Ce groupe libanais aurait ainsi tiré plusieurs dizaines de roquettes vers une « base » militaire dans le nord d’Israël.

Ceci serait ainsi des représailles contre l’élimination du numéro deux du Hamas dans son fief près de Beyrouth.  « Dans le cadre de la réponse initiale à l’assassinat du grand leader cheikh Saleh al-Arouri (…), la résistance islamique a ciblé la base (militaire) de Meron avec 62 missiles de types différents », mentionne ainsi dans un communiqué le chef de Hezbollah. Depuis le début de la guerre à Gaza le 7 octobre, il s’agissait du premier coup dur reçu par le Hamas. En effet, Saleh al-Arouri a été tué dans un immeuble éventré par un drone tueur à Beyrouth.

Publicité

Même si officiellement, l’état hébreux n’a pas revendiqué l’attaque ou le meurtre, Israël a désormais à dos un nouvel ennemi qu’est le Hezbollah au Liban. La milice a reçu un coup dur. L’attaque a en effet eu lieu dans le quartier de Dahiya, bastion du Hezbollah. Le défunt était également un allié de très proche du Hezbollah. Le Hamas et le Hezbollah forment t « l’axe de résistance » armé et financé par l’Iran contre « l’entité sioniste » (Israël). Rappelons qu’en plus Hezbollah, Israël avait déjà à dos la Turquie de Recep Tayyip Erdogan.

Il y a quelques jours, plusieurs dizaines de personnes ont été mises aux arrêts en Turquie. Selon les agences de presse turques Anadolu et DHA qui ont apporté la nouvelle, ces dernières seraient soupçonnées d’espionnage au profit d’Israël. On retient que les mises en cause auraient espionné des ressortissants étrangers résidant en Turquie. Ils auraient été mandatés, selon les précisions des médias, par les services de renseignement israéliens. Il s’agit d’un total de 33 personnes interpellées dans le cadre de cette affaire.

Une réponse

  1. Avatar de TCHUNG Shi Laî
    TCHUNG Shi Laî

    le gros bouboule nord coréen…je me souviens de ce que Aziz dormait dans le bâtiment que le Grand Papa de ce bouboulou avait fait construire sur le campus de Calavi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *