Tesla: Elon Musk essuie un revers judiciaire

Un juge d’un tribunal de l’État du Delaware tranche en faveur d’un actionnaire de Tesla, annulant ainsi un plan de rémunération colossal accordé à Elon Musk en 2018, évalué à 56 milliards de dollars. Cette décision fait suite à des audiences qui ont eu lieu en novembre 2022, où le PDG emblématique a vigoureusement défendu ce plan de rémunération. Dans un contexte tendu, Musk a argué que la survie même de l’entreprise était en jeu à l’époque, alors qu’elle était au bord de la faillite.

Le plan contesté prévoyait d’attribuer à Musk des actions de Tesla sur une période de dix ans, en fonction de divers objectifs. Cependant, l’actionnaire Richard Tornetta a déposé plainte, alléguant que le magnat avait exercé une influence indue sur les administrateurs, qui manquaient d’indépendance pour s’opposer à ses exigences. En effet, Musk jonglait déjà entre plusieurs sociétés, notamment SpaceX, Neuralink, The Boring Company, et plus récemment, X, anciennement connu sous le nom de Twitter.

Publicité

L’issue du procès, tenu sans jury, a été favorable à Tornetta, entraînant une incertitude soudaine quant à la fortune d’Elon Musk, jusqu’alors considéré comme l’homme le plus riche du monde. Sans ce plan de rémunération, sa fortune chuterait à environ 154 milliards de dollars, le reléguant au rang de troisième personne la plus riche du monde.

La réaction de Musk ne s’est pas fait attendre, exprimant sa frustration sur son propre réseau social, X (anciennement Twitter), en conseillant de ne jamais installer le siège social d’une entreprise dans l’État du Delaware. Cette décision judiciaire a également eu un impact immédiat sur le marché financier, avec une baisse de 2,42 % de l’action Tesla dans les échanges électroniques.

Malgré les affirmations de Musk selon lesquelles il n’aurait pas participé à la conception du plan de rémunération, des preuves présentées en audience ont suggéré le contraire, laissant entrevoir une implication plus directe dans son élaboration. La décision du tribunal met ainsi en lumière les enjeux de gouvernance au sein des entreprises, surtout lorsqu’elles sont dirigées par des personnalités aussi influentes que controversées.

Une réponse

  1. Avatar de MOUSSA MAIDABO Mahaman
    MOUSSA MAIDABO Mahaman

    Affaire à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *