Voitures électriques: un moteur révolutionnaire en cours d’élaboration

Partout dans le monde, la question de la pollution des voitures suscite le débat. Comment faire pour que nous puissions tous vivre dans un monde plus vert, moins pollué ? En France, certaines villes ont d’ores et déjà annoncé la mise en place de ZFE, des Zones à Faibles Émissions, ou certains types de véhicules n’auront pas le droit de rouler.

Une autre solution consiste à se tourner vers… La science. Certaines entreprises, groupes et instituts, tentent ainsi de réaliser d’impactantes percées. Récemment, la Fraunhofer Institute, qui a travaillé avec plusieurs partenaires de l’industrie automobile, a annoncé la réalisation d’un prototype : un moteur pensé pour être utilisé, réparé puis réutilisé, pour limiter l’utilisation de matériaux naturels et surtout, pour réduire la production de déchets.

Publicité

Un moteur reconditionnable et réutilisable

Mais attention. Quand on parle de réutilisation, on parle de 2 à 3 réutilisations “depuis 0”. En d’autres termes, ces moteurs pourraient permettre de conduire sur des millions de kilomètres, tout en étant adaptables à plein de véhicules différents. Un projet baptisé REASSERT qui arrive à point nommé. Une récente étude sur les véhicules électriques tend à démontrer qu’ils ne sont vraiment écologiques, qu’à partir de 90.000 kilomètres parcourus.

L’IA, au coeur du projet

L’idée derrière REASSERT est de chambouler les codes, en proposant une toute nouvelle façon de nettoyer, réinitialiser et relancer les moteurs électriques. Chaque étape a été soigneusement imaginée, grâce à des composantes simples à remettre en état, mais qui restent solides, robustes et efficaces. Au cœur de tout ça ? L’intelligence artificielle. Celle-ci a, à disposition, un grand nombre de données et peut ainsi aider à déterminer les étapes à suivre concernant le moteur : réparation, réutilisation, réinitialisation ou encore recyclage, l’IA permettra d’optimiser la stratégie, pour assurer la sécurité des conducteurs et éviter les problèmes sur la route.

Aujourd’hui, le projet n’en est qu’au stade de prototype. À terme, l’objectif est de proposer un moteur électrique qui s’adapte aux principes de l’économie circulaire et qui permettra à quiconque dispose d’un véhicule, de pouvoir s’offrir ce moteur de nouvelle génération. Quelques défis, toutefois, à commencer par l’acceptation sociale. Les conducteurs sont-ils prêts à accepter un moteur reconditionné ? Des questions de coûts ensuite. Si cela est vert et participe à rendre le monde plus écologique, combien coûteront les travaux nécessaires pour réinitialiser et réinstaller son moteur ?

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Maxwell Chikumbutso avait déjà tout révolutionné dans ce domaine au Zimbabwe. Invité aux usa par des caucasiens pour aide à la commercialisation de ses multiples inventions, il a disparu une fois arrivé sur place. Nous n’avons plus de nouvelles de lui.

    Africains, faites toujours attention ⚠️ aux cadeaux et promesses de cadeaux. Tout le monde n’est pas notre ami.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *