Ce concurrent d’Elon Musk scelle son arrivée en Europe

Le géant chinois BYD, rival de Tesla, vient de franchir une étape décisive en signant un accord pour l’achat d’une parcelle en Hongrie, où sera érigée sa première usine européenne. Prévue pour être opérationnelle dans les trois prochaines années, cette usine servira à la production de voitures électriques et hybrides de la marque. Alors que Tesla a dominé les ventes mondiales de voitures électriques en 2023, BYD émerge en ce début d’année en tant que premier constructeur mondial d’autos zéro-émission, dépassant ainsi son concurrent américain.

BYD a récemment annoncé son offensive européenne avec le lancement du nouveau SUV familial, le Seal U. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet débuté en 2022, visant à implanter une usine de production en Europe. Le choix de la Hongrie s’explique par le faible coût de la main-d’œuvre et de l’énergie, éléments cruciaux pour une production compétitive.

Publicité

L’accord préliminaire de vente et d’achat, signé lors d’une cérémonie officielle le 30 janvier dernier, marque une étape majeure pour BYD. Initialement encline à s’installer en France, la firme a finalement opté pour la Hongrie, la suppression du bonus écologique pour les voitures chinoises en France ayant influencé cette décision.

Bien que les premières voitures BYD ne soient attendues en concession qu’en 2027, le constructeur chinois prévoit une production progressive en plusieurs phases. Cette usine européenne se consacrera à l’assemblage des voitures électriques, renforçant ainsi la présence de BYD sur le marché européen, déjà animé par des modèles tels que les Han, Tang, Atto 3, Seal, Dolphin et bientôt la Seal U.

L’installation d’une usine en Europe offre des avantages stratégiques pour BYD. Elle répond notamment aux incitations de l’Union européenne visant à encourager les constructeurs à produire localement. Cette décision permettra à BYD de mieux s’ancrer sur le Vieux Continent, répondant ainsi aux demandes croissantes du marché européen en matière de véhicules électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *