,

Coopération Bénino-nigérianne : Les membres du comité technique de négociation connus

On connait désormais les membres du comté technique chargé de la négociation et de l’élaboration d’un accord de libre-échange entre le Bénin et le Nigeria. Il s’agit des ministres Romuald Wadagni de l’Economie et des finances, chargé de la Coopération, Yvon Détchénou de la Justice et de la législation et Olushegun Bakari des Affaires Étrangères.

Ils ont été nommés par décret N° 2023-700 du 29 décembre 2023 pris par le président Patrice Talon. A ces 3 ministres béninois vont s’ajouter ceux que le président de la République Fédérale du Nigeria aura à nommer. Leur mission sera de redynamiser les relations commerciales entre le Bénin et le Nigeria. Il s’agira également pour les membres du comité technique d’élaborer un projet de calendrier de mise en œuvre à soumettre à l’approbation des Chefs d’État des deux pays.

Publicité

« Les ministres membres du Comité technique font appel à toutes les personnes ressources dont l’appui ou l’accompagnement est nécessaire à l’accomplissement de la mission du Comité », précise le décret signé par le Chef de l’Etat. Il faut rappeler que la création de ce comité technique a été évoquée le 6 décembre 2023 dans le cadre des échanges entre le président Patrice Talon et son homologue nigérian Bola Tinubu à la State House. L’objectif est de définir clairement les principes et priorités économiques communs aux deux pays.

A cette occasion, le président Bola Tinubu avait déclaré que « le manque de synergie entre le Nigeria et la République du Bénin a constitué un obstacle au développement mutuel ». Et au président Patrice Talon de faire savoir que le Nigeria et la République du Bénin « partageaient de nombreux points communs », décrivant les deux pays comme « des jumeaux siamois ». La mise en place effective du comté technique chargé de la négociation et de l’élaboration d’un accord de libre-échange entre le Bénin et le Nigeria témoigne véritablement de l’engagement et de la volonté des deux Chefs de lever toutes les barrières entre Abuja et Cotonou pour une économie prospère et durable.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *