La France battue par la Turquie et le Japon dans ce domaine

La diplomatie à la française n’est pas morte. En effet, dans un récent classement visant à établir les diplomaties mondiales les plus puissantes, la France est arrivée en cinquième position, juste derrière la Turquie et le Japon. Deux puissances qui comptent énormément sur la scène internationale.

Ce rapport, c’est The Lowy Institut, un think tank australien, qui l’a réalisé. Il vise à déterminer quels sont les pays les plus influents sur la scène internationale. En cinquième position donc, arrive Paris. Le Japon lui, se classe quatrième, juste derrière la Turquie. Aux deux premières positions, on retrouve les États-Unis (en seconde place), devant la Chine (qui occupe donc la première).

Publicité

La Chine en tête, les USA juste derrière

Pour parvenir à un tel classement, The Lowy Institut calcul en fait le nombre d’ambassades, mais aussi de consultant que dispose un pays en particulier, dans le monde entier. Et la France, depuis 2018, a fermé 18 représentations diplomatiques sur les 249 dont elle dispose sur les cinq continents du globe. Une chute notable, mais à nuancer, car, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela ne signifie en rien que la diplomatie française est sur le déclin.

En effet, la grande majorité de ces fermetures a été annoncée pour des raisons budgétaires. Ce sont d’ailleurs surtout des consulats qui ont été fermés, et non pas des ambassades (sauf au Niger ou la fermeture de l’ambassade française à Niamey s’explique par de vives tensions diplomatiques entre les deux nations). De fait, Paris est toujours présent dans le monde entier, même via de simples “postes de présence diplomatique”, parfois.

La diplomatie à la française, toujours aussi solide

À titre de comparaison, la Turquie compte 252 représentations (soit 30 de plus qu’en 2016). Les États-Unis comptent, en tout et pour tout, 271 représentations nationales, tout proche de la Chine et de ses 274 ambassades et consulats à travers le monde. Pékin souhaite effectivement tisser un véritable réseau diplomatique lui permettant de nouer de nombreux partenariats stratégiques et avoir plus de poids, pour son projet des nouvelles routes de la soie, ou pour isoler Taïwan.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Pour avoir une vraie diplomatie , il faudrait être une nation pleine et entière . La France ne l’est pas depuis sa dilution dans la politique de Bruxelles
    Quant à la diplomatie américaine ce n’est qu’une forme de colonisation qui ne dit pas son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité