Les conseils de Bill Gates pour être plus heureux

Certains des hommes les plus riches au monde, dont fait partie Bill Gates, n’hésitent pas à partager certains de leurs secrets. Récemment, le co-fondateur de Microsoft a d’ailleurs accepté de revenir sur quelques-uns des éléments clés qui lui ont permis de vivre une vie pleine, heureuse et épanouie, tout en réussissant (avec brio, d’ailleurs) dans le monde du travail.

Homme le plus riche au monde entre 1994 et 2017, Bill Gates est un entrepreneur que certains qualifieront de génie. Co-fondateur de Microsoft, visionnaire, passionné par le monde de l’informatique et les évolutions autour (IA), philanthrope… Ce dernier a basé sa réussite sur trois grands piliers, qui depuis qu’il a commencé à les appliquer, ne l’ont plus jamais quitté.

Publicité

Bill Gates dévoile ses 3 conseils pour réussir

Le premier conseil de Bill Gates est d’apprendre à dire non. En effet, apprendre à dire non permet de mieux gérer son temps, de se concentrer sur le principal. C’est au cours d’une discussion avec Warren Buffet que celui-ci a d’ailleurs compris l’intérêt de la négation. Selon Buffet, la principale différence entre les personnes qui “réussissent” et celles qui “réussissent vraiment” résident dans le simple pouvoir de dire non.

Le second conseil de Bill Gates est d’apprendre à poser les bonnes questions. Vous ne comprenez pas ? Vous avez un doute ? Vous souhaitez être sûr de vous ? N’hésitez pas à poser vos questions et à rebondir sur les réponses afin d’obtenir toutes les bonnes informations. L’entrepreneur avoue d’ailleurs avoir, toute sa vie, abordé ses problèmes à travers deux questions très simples : “Qui a déjà abordé ce problème ?” et “Que pouvons-nous apprendre d’eux ?”.

Apprendre à dire non, à poser des questions et à faire confiance

Dernier conseil signé Bill Gates : apprendre à faire confiance aux gens ! Pour Bill Gates, il faut que les grands patrons comprennent qu’une personne ne se donnera jamais “corps et âme” pour une société qui ne leur appartient pas, quand bien même la culture d’entreprise est bien ancrée. Il faut apprendre à vivre avec les hauts, mais aussi avec les bas, pour rebondir, en faisant confiance aux capacités des équipes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *