Russie: rebond inattendu du PIB malgré les sanctions occidentales

Après une année marquée par une contraction économique en 2022, la Russie semble avoir retrouvé son dynamisme, affichant une croissance significative de son Produit Intérieur Brut (PIB) en 2023. Selon les données de l’institut statistique Rosstata, cette croissance s’est élevée à 3,6%, un rebond inattendu qui contraste avec les prévisions pessimistes de nombreux observateurs économiques. Cette performance surprenante survient dans un contexte international tendu, marqué par des sanctions économiques occidentales à l’encontre de la Russie.

Malgré les pressions économiques extérieures, le Kremlin affirme que l’économie russe a su résister aux sanctions imposées par l’Occident. En effet, les mesures restrictives n’ont pas réussi à ébranler la robustesse de l’économie russe, qui a réussi à maintenir le cap et à renouer avec la croissance. Cette résilience s’explique en partie par la capacité de la Russie à contourner certaines des sanctions qui lui sont imposées, ainsi que par une série de mesures internes visant à stimuler l’activité économique.

Publicité

L’un des principaux moteurs de la croissance économique russe réside dans le secteur de la Défense. L’explosion des commandes militaires, notamment en munitions et en armements, a largement contribué à dynamiser l’économie du pays. Cette demande accrue dans le domaine de la Défense a stimulé l’activité intérieure et a permis de compenser les difficultés rencontrées dans d’autres secteurs économiques. Cette tendance pourrait se renforcer en 2024, alors que le gouvernement russe a annoncé une augmentation significative des dépenses militaires, représentant désormais près de 30% du budget fédéral et 6% du PIB.

Parallèlement, l’économie russe a également bénéficié de conditions favorables telles que des prix énergétiques stables, des politiques de crédit accommodantes et une augmentation des salaires réels. Ces facteurs ont contribué à attirer de nouveaux travailleurs dans des secteurs touchés par des pénuries de main-d’œuvre, notamment dans l’industrie de la Défense.

Cependant, malgré ces signes encourageants, l’économie russe reste confrontée à des défis importants à long terme. La récente période de croissance est accompagnée d’une hausse de l’inflation, qui a atteint 7,4% à la fin de l’année 2023. Cette augmentation de l’inflation, combinée à la dépréciation du rouble, exerce une pression supplémentaire sur le pouvoir d’achat des ménages russes. Pour contrer cette tendance, la Banque centrale russe a été contrainte de relever son taux directeur à 16%, ce qui a suscité des inquiétudes parmi les entrepreneurs concernant le coût croissant du crédit.

Publicité

En outre, le marché du travail russe fait face à des défis persistants, avec un taux de chômage de seulement 3% qui reflète en réalité des pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs clés. Ces pressions inflationnistes pourraient être exacerbées par une augmentation continue des salaires, alimentant ainsi les craintes d’une spirale inflationniste incontrôlée.

Une réponse

  1. Avatar de Vladinsky
    Vladinsky

    Et pendant ce temps nous croulons sous les auto sanctions de nos génies
    Mais pourquoi votons nous pour ces branquignoles???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *