Voici les 5 premières économies de la CEDEAO selon le FMI

Le Nigeria continue de dominer l’économie de la région de la CEDEAO, affichant une stature inégalée avec un produit intérieur brut qui s’élevait à 390 milliards de dollars en fin d’année 2023. Cette performance économique impressionnante souligne la position du Nigeria en tant que pilier central de la prospérité et du développement économique de l’Afrique de l’Ouest. Grâce à une combinaison de ressources naturelles abondantes, notamment le pétrole, et à un secteur des services en expansion, le pays maintient son avance en tant que première économie de la région, jouant un rôle crucial dans la dynamique économique et commerciale de la CEDEAO.

Dans une récente évaluation économique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Côte d’Ivoire s’est distinguée en se positionnant comme la deuxième plus grande économie de la région, selon les données du Fonds Monétaire International (FMI).

Publicité

Ce bond en avant pour le pays d’Alassane Ouattara est marqué par un produit intérieur brut (PIB) nominal impressionnant de 79,43 milliards de dollars à la fin de l’année 2023, dépassant ainsi le Ghana qui occupait précédemment cette position. La croissance économique ivoirienne, estimée à 6,5% pour l’année 2023 par la Banque africaine de développement (BAD), place le pays parmi les quinze économies les plus performantes du continent africain.

La performance économique de la Côte d’Ivoire est le résultat d’une série d’investissements massifs, notamment dans les secteurs des infrastructures et de l’énergie, initiés par les autorités depuis 2012. Ces investissements stratégiques ont engendré une croissance annuelle moyenne de 7%, malgré un ralentissement en 2020 dû à la crise sanitaire, où la croissance avait chuté à 2%.

Par contraste, le Ghana, bien qu’ayant enregistré une croissance de 6% de son PIB nominal pour atteindre 76,63 milliards de dollars en 2023, se heurte à des défis économiques, notamment une dette publique complexe qui a nécessité la négociation d’un accord de 3 milliards de dollars avec le FMI pour une restructuration.

La Côte d’Ivoire, avec cette trajectoire de croissance, est non seulement devenue la deuxième économie de la CEDEAO mais est également classée comme le dixième pays le plus prospère d’Afrique. Les projections du FMI suggèrent que le PIB du pays pourrait dépasser les 100 milliards de dollars d’ici 2026, ce qui le positionnerait parmi les huit premières économies du continent. Le Sénégal et la Guinée viennent compléter le top 5 de la CEDEAO avec des PIB de 31,14 milliards et 23,2 milliards de dollars respectivement en 2023, soulignant la diversité et le potentiel de croissance au sein de la région.

Publicité

10 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    La Côte d’Ivoire où les mines et les contrats du gouv sont distribuées aux entreprises étrangères, au détriment de clles locales.

  2. Avatar de Dz
    Dz

    Tu es jaloux de la Guinée et haineux méchant , quand un pays ce développe c’est l’Afrique qui gagne

  3. Avatar de Ulricho
    Ulricho

    Le classement ne veut rien dire sur vie quotidian De la people

  4. Avatar de Darou Moudachirou
    Darou Moudachirou

    Guinée où les guinéens mangent 1 fois la journée et les jeunes tentent de traverser la méditerranée…à la nage, sont à la traine en Lybie, Tunisie, Maroc,
    Les filles sans papier ici en France sont engrossées par le puissant Aziz et Joeleplombier et deviennent des mères de plusieurs enfants…allocations, et le Pays fait partie des 5 meilleures économies de l’AOF…Tchrrroooouuus

    1. Avatar de Franco
      Franco

      Tu n’es rien qu’un ennemi de la Guinée et jaloux de sa performance économique. Les réalités dont tu bronches contre le pays ne sont pas des cas isolés ayant seulement à faire avec la Guinée. Ce sont des réalités subsaharienne, et tu le sais. Tu n’a rien n’a dire, microbe anti-progressiste et haineux.

    2. Avatar de Jamal
      Jamal

      Les filles marocaines il t’emmerde èspece d’ignorant.

  5. Avatar de Koffi
    Koffi

    C’est bien beau mais je ne pense que cette pseudo croissance a un effet sur la qualité de vie du peuple

    1. Avatar de African
      African

      Avoir de la croissance ne signifie pas qu’on est développé. Ça veut dire que le pays avance. Et c’ est à saluer. Nulle part, il est écrit que ces pays sont développés donc ils ne doivent pas plus compter de pauvres. Cela signifie simplement que ces pays ont accru leurs richesses. Et c’ est mieux que ceux qui ne font aucun effort.

  6. Avatar de Coulibaly Souleymane
    Coulibaly Souleymane

    Vie la CEDEAO ❤️❤️❤️ Côte d’Ivoire et Nigéria et Sénégal ❤️❤️

  7. Avatar de Béninois Libéré
    Béninois Libéré

    Ou se situe le Bénin parmi les 7 derniers pays de la CEDEAO? Sommes 6e, 7e….iu 12e donc dernier sur les 12 pays de la CEDEAO?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité