Acculée, l’Allemagne accuse la Russie de déstabilisation

Après l’annonce d’Emmanuel Macron, selon laquelle les pays membres de l’OTAN devaient se tenir prêts à envoyer des troupes en Ukraine, c’est au tour de l’Allemagne de se montrer très offensive à l’encontre de Moscou. Le chancelier Olaf Scholz a effectivement accusé la Russie de tentatives de déstabilisation dans la région.

Une sortie qui intervient quelques jours après que les médias russes aient dévoilé une conversation secrète d’environ 40 minutes, tenue entre plusieurs hauts gradés de la Bundeswehr, l’armée allemande. Cette discussion concernait la possibilité d’envoyer sur le champ de bataille ukrainien, des missiles de croisière de type Taurus. Naturellement, la divulgation d’un tel échange n’a laissé personne insensible.

Publicité

Berlin, écouté par Moscou ?

Un échange que Berlin a très vite authentifié, affirmant que celui-ci avait bel et bien eu lieu. De quoi considérablement embarrasser Berlin, qui se retrouve sous les feux de la rampe. Premièrement, cette discussion tend à démontrer que les gradés militaires se positionnent ouvertement contre la position officielle, qui est celle selon laquelle envoyer des missiles Taurus à Kiev supposerait l’implication totale de l’Allemagne dans la guerre.

En outre, cette discussion tend aussi à donner des indications sur la façon dont la France et le Royaume-Uni aident l’Ukraine dans son utilisation des missiles Scalp. De quoi tendre un peu plus les relations entre les trois pays, alors que Paris et Londres se sont déjà montrés agacés face aux remarques de Scholz quant à l’intérêt qu’auraient la France et le Royaume-Uni à aider Kiev via ces mêmes missiles.

AMateurisme et légèreté

Depuis, l’armée allemande et son chancelier sont pointés du doigt pour leur amateurisme ainsi que pour leur légèreté, accusés notamment de ne pas faire assez attention à la sécurité de leurs échanges. Une enquête a aussi été ouverte afin de vérifier si, oui ou non, l’armée allemande a pu être écoutée à d’autres reprises, ce qui, in fine, pourrait signifier que bon nombre d’informations confidentielles se trouvent actuellement du côté de Moscou.

6 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    La Russie prend le devant parce que Poutine a une véritable trouille des missiles allemands. Il a certainement assisté les effets dévastateurs des missiles britanniques « Shadow ». C’est ennuyant qu’il n’y a personne jusqu’à présent pour donner la bonne leçon à Poutine. Sauf Yevgeni Preghozin avait eu cette audace, malheureusement il s’est dégonflé à la dernière minute.
    Poutine voudrait créer une Russie d’antan, ce qui est difficile à nos jours. Potine est voyou.

  2. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Article de la Nouvelle Tribune qui signifie la décadence de la France :
     » Dans un contexte économique mondial où la gestion des finances publiques est scrutée à la loupe, un nouveau rapport met en lumière la position préoccupante de la France dans un classement international. Selon les données récentes, la dette publique de l’Hexagone, qui englobe les engagements financiers de l’État et des collectivités, atteint des sommets, plaçant le pays en 4e position parmi les nations où la dette par habitant est la plus élevée. »
    On invente pas le fil à couper le beurre ou encore on inventé pas l eau chaude.

    1. Avatar de Giulio Cavassa
      Giulio Cavassa

      Ne serais ce pas là ,de la propagande moscovite ?

  3. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    La disparition de la France est déjà amorcée . Pour un pays qui ne sait pas régler les problèmes de ses agriculteurs, un pays qui ne sait pas régler les problèmes de retraite, un pays qui ne sait pas régler le problème de l’immigration , un pays qui fait face aux « gilets jaunes » , un pays qui n’écoute pas ses propres experts , les vrais, sur cette guerre en Ukraine Un cumul de distorsions qui enfoncent la France dans sa disparition .

  4. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Que s’est il passé après la deuxième guerre mondiale pour cette Allemagne ? Elle a été dépecé, partagée et affaiblie , alors que chèrche elle maintenant ? Retomber dans l’ère de la faim ? Perdre toute sa capacité industrielle ? Car on ne s’attaque pas à la Russie au risque de prendre de risque de dévalorisation.
    C’est le cas pour la France qui risque sa disparition.

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      « la France…risque sa disparition »…. En toute simplicité 🙂

      \\\\.///
      (@_@)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité