Al-Nassr : Sadio Mané sur le départ ?

L’Arabie Saoudite a enclenché des mécanismes extrêmement ambitieux pour rendre son championnat attractif. Les clubs saoudiens disposent aujourd’hui de moyens colossaux pour acheter quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète. C’est ainsi que Sadio Mané a rejoint la Saudi Pro League l’année dernière pour relever un nouveau challenge.

L’international sénégalais a rejoint le club d’Al-Nassr où évolue un certain Cristiano Ronaldo. Le champion d’Afrique 2021 a connu des débuts prometteurs avec le club du golfe. Cependant, ces derniers temps, Mané enchaîne les prestations en dents de scie avec son club. Des sources bien introduites font état d’un malaise entre l’ancienne superstar de Liverpool et le staff d’Al-Nassr.

Publicité

Depuis son retour de la CAN, Sadio Mané peine à enchaîner les bonnes prestations avec son club. Alors que CR7 fait l’objet d’une suspension de plusieurs matchs, c’est Sadio Mané qui conduit le front de l’attaque. Selon diverses rumeurs, il semblerait que Sadio Mané ne va pas faire long feu à Al-Nassr. Des sources au sein de la presse saoudienne indiquent que les dirigeants d’Al Nassr réfléchissent sérieusement à un départ de Sadio Mané au cours du prochain mercato d’été.

Le club turc de Galatasaray serait dans les starting-blocks pour faire signer le natif de Bambali. Âgé de 31 ans, Sadio Mané a encore de belles années devant lui. Il est toujours considéré comme l’un des meilleurs joueurs africains à l’heure actuelle. La saison de Sadio Mané ne se déroule pas comme prévu. Alors qu’il était surmotivé pour remporter la CAN 2023, Mané et ses coéquipiers se sont fait éliminer en 8ᵉ de finale par la Côte d’Ivoire.

Le double ballon d’or a assumé son statut de taulier en guidant ses jeunes coéquipiers. Malgré ce revers en 8ᵉ de finale avec les Lions de la Teranga, Sadio Mané est déterminé à poursuivre l’aventure avec l’équipe nationale. Pour conserver sa place, l’ex-joueur du Bayern Munich va devoir enchaîner les bonnes performances en Arabie Saoudite ou ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité