Pour mieux dormir, une étude fait une recommandation spéciale

Bien dormir, une véritable plaie pour pas mal de monde. Heureusement, plusieurs techniques et méthodes existent pour trouver le sommeil plus rapidement. On pense, par exemple, au fait de ne pas boire de café avant le coucher, d’éviter la lumière et les écrans… Récemment, une nouvelle étude est allée plus loin, en révélant que faire du sport serait une formidable manière de trouver le sommeil.

En effet, une récente étude australienne tend à prouver que la qualité de notre sommeil dépend en grande partie de ce que l’on fait la journée. Au cours de celle-ci, 2.500 enfants ont été étudiés, 8 jours durant, 24 heures sur 24. L’idée était de déterminer si leur activité physique avait un impact sur leur façon de dormir, sur la durée du sommeil et sur l’énergie, le lendemain matin.

Publicité

Le sport, pour (bien) mieux dormir ?

Résultat, il s’est avéré que plus le seul d’activité était élevé, plus les participants dormaient mieux et étaient moins fatigués. Pour beaucoup, dont le professeur Pierre Geoffroy de l’hôpital Bichat à Paris, il ne fait donc aucun doute que plus nous sommes actifs, mieux nous dormons. Un fait qui va à contre-courant de ce qui est traditionnellement admis, à savoir le fait de faire du sport fatigue plus qu’il ne permet de se reposer.

Naturellement, un risque existe. Trop d’activité physique peut être contre-productif. Pour autant, il n’existe aucune étude à ce sujet. Seule certitude, le sur-entraînement, déjà observée chez certains sportifs ou certains individus qui se dépensent énormément pour une grande occasion. Mais les médecins ont tenu à rassurer : même 1 à 2 heures d’entraînement, par jour, n’aura pas pour finalité le surentraînement.

Une affirmation qui va à contre-courant des pensées classiques

Attention toutefois. Il ne faut pas faire de sport trop tard, au risque de fatiguer les muscles encore plus que ce qu’ils ne sont. Il faut, en outre, apprendre à son corps, à se reposer. C’est-à-dire qu’il faut savoir couper ses séances d’entraînement de sessions un peu moins intensives voire, ne rien faire du tout. In fine, c’est tout un cycle positif qui va se mettre en route pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité