Présidentielle au Sénégal: Macky Sall fait une mise en garde

À Fatick, juste après avoir voté, Macky Sall, le président sortant du Sénégal, a pris la parole pour souligner l’importance de la patience et du respect du processus électoral par tous les participants. Dans un appel à la retenue, il a mis en exergue le fait que seul l’issue du scrutin, traduisant la volonté des Sénégalais, devrait dicter le prochain chapitre de la gouvernance du pays.

Macky Sall a précisé que la proclamation des résultats ne relevait pas du pouvoir des candidats ou de leurs partisans, mais plutôt des mécanismes officiels établis. « Les bureaux de vote sont les seuls à avoir voix au chapitre ce soir, et j’espère que leur message sera porteur du meilleur avenir pour notre nation », a-t-il affirmé, en appelant à la patience jusqu’à l’annonce officielle.

Publicité

Dans son discours, il a également détaillé le processus post-électoral, où chaque bureau de vote affichera ses résultats, suivis d’une compilation par les commissions départementales sous l’égide des magistrats de la Cour d’appel. C’est cette cour qui est chargée de la publication des résultats provisoires, tandis que la validation finale incombe au Conseil constitutionnel.

Cette intervention du président Sall intervient dans un contexte où les annonces prématurées de victoire sont devenues habituelles, suscitant souvent des tensions. En insistant sur le respect du processus et l’attente des annonces officielles, il vise à instaurer un climat de confiance et de transparence autour de ces élections cruciales pour l’avenir du Sénégal.

L’enjeu de ces élections dépasse la simple question de qui sera le prochain président; il s’agit aussi de la préservation de la stabilité politique et de la consolidation de la démocratie sénégalaise. La mise en garde de Macky Sall rappelle aux acteurs politiques et aux citoyens l’importance de leur rôle dans le maintien de la paix et de l’ordre démocratique.

Alors que le Sénégal se tient à l’aube d’un tournant potentiel de son histoire politique, l’appel au calme et au respect des procédures émanant de son président sortant souligne la nécessité d’une transition en douceur, fondée sur les principes démocratiques et la légitimité des résultats électoraux.

Publicité

6 réponses

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Rekia et aivo..vont aussi quitter misserete..pour la marina.. inchallah..

    1. Avatar de Everybody Gwindja
      Everybody Gwindja

      Aziz regarde un peu Sonko, Diomaye Faye, tu es plus âgé qu’eux, mais eux ils ont fait plusieurs fois la prison…et aujourd’hui élus présidents du SENEGAL…toi t’es oùùùù? Président du Nord Bénin

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Le système Macky Sall..a été directeur de campagne de sonko..et diomaye bassirou..
    Voilà.. comment dieu agit..pour ceux qui ont le discernement
    L injustice..la persécution… ont fait élire sonko
    Les gens du système doivent rendre des comptes

    1. Avatar de Soulé BABOOL
      Soulé BABOOL

      Au Bénin, nous avons la vraie justice, donc toi l’indélicat transgresseur, le pouvoir Talon ne pourra faire campagne pour ton grand maître Boni Yaya, encore moins pour toi.

  3. Avatar de Eva JOLI
    Eva JOLI

    Non, mais non, c’est le Sénégal qui s’est inspiré de la fluidité et du bon fonctionnement de la démocratie au Bénin, RIEN d’autres! sonagnon, , sachez que Egbékognon nou min do Bénin, go sin finin, dahoué agbaya

  4. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Le cas Sénégal est riche d’enseignement pour le peuple béninois.
    Nous suivons la situation à travers les réseaux sociaux et les médias classiques. Dans les heures à venir, l’Afrique combattante va gagner une victoire très précieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité