Gaz au Maghreb: ce pays accélère sa stratégie énergétique

Photo : Coastal GasLink

Dans une démarche ambitieuse visant à renforcer son infrastructure gazière, le Maroc franchit une nouvelle étape stratégique en optant pour la construction d’usines de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL) et de stockage dans le port de Nador, ainsi que la mise en place d’un gazoduc connecté au réseau Maghreb-Europe.

Cette décision marque une volonté affirmée de Rabat de consolider sa souveraineté énergétique et de s’inscrire pleinement dans les marchés régionaux et mondiaux de l’énergie. Le choix de Nador comme site pour la première usine de regazéification de GNL témoigne d’une vision prospective, positionnant le Maroc comme un acteur majeur dans le secteur énergétique.

Publicité

La mise en place de ce projet s’inscrit dans un contexte géopolitique complexe, notamment avec la fermeture unilatérale du gazoduc Maghreb-Europe par l’Algérie en novembre 2021. Cette situation a incité le Maroc à diversifier ses sources d’approvisionnement en énergie, tout en renforçant ses capacités de stockage et de distribution.

Le récent accord signé à Rabat entre plusieurs ministères, dont celui de la Transition énergétique, ainsi que des agences et entreprises nationales, témoigne de l’engagement soutenu du gouvernement marocain dans la réalisation de ce projet. Ce protocole, d’une durée approximative de 10 ans, prévoit la production annuelle de 500 millions de mètres cubes de GNL, une avancée significative vers l’autosuffisance énergétique du pays.

Cette initiative ne se limite pas à la seule exploitation du gaz naturel liquéfié. Le Maroc mise également sur le développement des énergies renouvelables, telles que l’hydrogène vert et ses dérivés, ainsi que sur des projets d’envergure comme le gazoduc transatlantique avec le Nigeria. Ce dernier est perçu comme un levier stratégique pour favoriser l’intégration régionale et stimuler le développement économique et social des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Au-delà des enjeux économiques, ce passage à la vitesse supérieure dans le domaine du gaz reflète une vision globale de développement durable. En favorisant l’utilisation de sources d’énergie plus propres et en renforçant son infrastructure énergétique, le Maroc s’engage résolument dans la transition vers une économie plus verte et plus résiliente aux fluctuations des marchés mondiaux de l’énergie.

7 réponses

  1. Avatar de Derm
    Derm

    quand il y a du remous au pays du haschich le makhzene invente des contes et lui fait miroiter des mirages afin de calmer sa faim

  2. Avatar de Didir
    Didir

    C’est l’auteur qui veut faire du Maroc quel que chose alors on réalité c’est rien en plus ils est derrière le groupe terroriste MUJAO
    qui agit dans le Sahel.

  3. Avatar de Le fennec
    Le fennec

    Je pense que l’article en lui même propage des mensonges comme le font les bartouchi à longueur de journées et de l’année, qu’est ce que ce royaume peut livrer à l’Europe sauf les fruits arrosé d’eau dégoût, pas de gaz, pas d’électricité, le projet du Nigeria est trop cher et il n’es pas rentable pour ce dernier car avec l’Algérie c’est mieux il traversera 1 pays le Niger qui sera gagnant dans l’affaire, le tuyau entre le royaume et l’Europe ne peut que ramener du shit en liquide 😂😂😂😂😂😂

  4. Avatar de Mouloud Allalou
    Mouloud Allalou

    Article fourni clé en main avec séjour offert à la Mamounia.
    Souveraineté signifie indépendant de l’extérieur dans un domaine.

  5. Avatar de ALI LAPOINTE
    ALI LAPOINTE

    Quel rôle va jouer le maroc avec unité de regazefication ? hhhhh de la simple consommation du GNL.soyez modestes

    1. Avatar de Bousbiristan
      Bousbiristan

      Comment un pays qui dépend des approvisionnements extérieurs en gaz, donc en totale dépendance, peut-il être « un acteur majeur dans le secteur énergétique » ? On se moque de qui?

      1. Avatar de Sadeqbelabed@g mail.com
        Sadeqbelabed@g mail.com

        Laissez les rêver la drogue leurs tournent la tete

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité