Photo : RTBF

Alors que la situation reste très tendue entre Israël et la Palestine, l’ambassadrice israélienne en Belgique  a en effet effectué des déclarations qui ont provoqué l’émoi. Des déclarations qui devraient faire parler. En effet, à l’occasion d’un entretien accordé à une radio belge, l’ambassadrice d’Israël en Belgique est revenue sur les récents heurs ayant éclaté entre Israël et Palestine au jour de l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Face à la polémique, celle-ci a tenté de défendre le droit de réponse de son pays, assurant notamment que les 55 personnes décédées étaient toutes des terroristes, incluant de fait, les 8 enfants et bébés ayant perdu la vie ce jour-là. Selon elle, c’est bien les Palestiniens qui ont décidé de sacrifier frères, sœurs, hommes, femmes et enfants afin de mener ce qu’elle appelle, « une guerre médiatique ». S’insurgeant devant le fait que le gouvernement belge ait condamné ces violences, celle-ci s’étonne que le groupe de mots « usage disproportionné de la force » ait été utilisé tant de fois : “Je ne comprends pas le mot disproportionné. Faut-il des morts israéliens pour que ce soit proportionnel ? » s’est-elle alors interrogée, ajoutant que les Palestiniens étaient seuls responsables du drame qui a été causé hier.

En effet, selon ses dires, l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem n’est en rien un facteur aggravant. Assurant que Jérusalem est la capitale d’Israël depuis près de 3.000 ans, celle-ci s’en est ensuite pris à la communauté internationale qui « refuse » de reconnaître ce fait. Cependant, et malgré les récents événements, le mot paix n’est pas à exclure à condition de « libérer » les civils, otages du Hamas. Bien entendu, afin de trouver un véritable terrain d’entente, la diplomatie est de rigueur. Problème, selon le président de la Palestine, Mahmoud Abbas, le dialogue entre Gaza et Israël est définitivement rompu et personne ne semble être en mesure de jouer les médiateurs, les États-Unis n’existant quasiment plus aux yeux d’Abbas.

3 Commentaires

  1. Jérusalem a été et est la Capitale d’Israël. Le monde chrétien le sait mais ne veut pas en parler à cause des menaces des philistins. Gaza a été l’enclave des philistins aujourd’hui baptisé palestinien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.