Il fut l’un des premiers à prôner la réconciliation entre les USA et la Corée du Nord. Dennis Rodman, l’un des basketteurs les plus extravagants de sa génération a refait parler de lui alors que le président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong-Un sont en conclave à Singapour.

Il a décidé de faire le voyage pour célébrer cet événement. Armé d’une casquette, “Make America great again” un peu comme pour apporter son soutien au président américain, Dennis Rodman a livré une interview à la chaîne CNN à l’occasion de son déplacement à Singapour. Il a lors de l’interview fondu en larmes en parlant de ceux qui à l’époque le critiquaient quand il croyait à la réconciliation entre les USA et la Corée du Nord:

«Quand je suis rentré chez moi, j’ai reçu beaucoup de menaces de mort (…) Kim est comme un grand enfant, bien qu’il soit petit (…) je pense que Donald Trump comprend que les Nord-Coréens ont un coeur, une âme, du charisme et s’aiment les uns les autres…Je ne fais pas ça pour l’argent, je n’ai jamais commencé cela pour l’argent» a-t-il déclaré avant de rappeler qu’Obama ne voulait pas le rencontrer malgré tous ses efforts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.