Finale Star Promo 2008

Angelo Akpo, le champion de Star Promo 2008 Angelo Akpo champion, Rock Akpovo vice champion
L’esplanade de radio Capp Fm, désormais baptisée Centre culturel Thomas Boya et Jérôme Carlos, a accueilli le week-end dernier la phase finale du concours artistique Coca Cola Star Promo. En compétition, Rock Akpovo, Fatima Kouchékého et Angelo Akpo qui, au finish, arrache la victoire aux deux autres.

«Sans vous, il n’y a pas de Coca Cola Star Promo.» Jérôme Carlos, président d’honneur de Star Promo s’adresse ainsi au public venu massivement pour vivre la chaude ambiance du dernier jour entre Rock, Fatima et Angelo. Cette intervention du président d’honneur à 21 h 45 annonce le démarrage de la compétition. Mais,… surprise! Juste au moment où l’impresario Franck Houngbo s’apprête à inviter le trio sur scène, les installations électriques lâchent. Tous les projecteurs s’éteignent. Au sein de l’organisation, c’est le branle-bas. On court dans tous les sens. Ça court dans tous les sens. L’obscurité sur le podium et sous la gigantesque tente dure cinq minutes environ. Cinq minutes qui ont semblé être aussi longues que les trois heures déjà passées par le public sur place. Et dans la masse, on suspecte une certaine action occulte, le déclenchement d’une «guerre des choses dans l’ombre».
Timidement, la lumière revient. Progressivement, le podium s’éclaire à nouveau. Le micro de Franck Houngbo redevient sonore. Il invite alors les trois candidats sur le podium pour interpréter ensemble le titre «Hommage à Franco» de Stan Tohon. Drapé dans une tenue royale du sud Bénin, Angelo démarre son show devant un monde imposant de supporters. Tous de blancs vêtus (tee-shirt et boubou) à l’effigie du candidat, ils font du bruit, beaucoup de bruit pour montrer leur présence massive sur les lieux. Beaucoup de bruit également pour mettre la pression sur le jury. Mais le jury semble concentrer sur le principal. Composé d’André Quenum, Serge Pognon et Edgar-Marie de Souza (tous des connaisseurs en matière de musique), il annonce qu’il est là pour juger les candidats sur des critères essentiels comme la justesse de la voix, le timbre vocal, la tenue scénique.
Les passages se poursuivent. Tantôt en duo, tantôt en singleton avec tout de même l’orchestration puisqu’il s’agit de live. Au sein du public, d’autres spectateurs se donnent de la voix pour célébrer soit Fatima soit Rock. Les interventions deviennent serrées, bien huilées. Youssou Ndour, Ismaël Lo, Myriam Makeba, Meiwey, Bétika, Koffi Olomide, Coumba Gawlo, Laurent Hounsavi, John Arcadius. Autant d’autres artistes qui ont meublé le répertoire de la soirée à travers le génie des trois concurrents. La fièvre à chaque passage monte dans le public. Mais l’attention du jury reste toujours captivante. Les apparitions d’Angelo aussi. Il est remarquable par ses entrées en scène. Remarquable par le redéploiement de son look. De la tunique royale, il se montre admiratif en costumes diplomatiques, en boubou trois pièces… D’un morceau à l’autre, il se fait présent dans la peau de la l’artiste chanté. Il se fait simplement élégant, fin, stylé.
Rock et Fatima aussi ont donné à voir un beau spectacle. Mais à la différence qu’au niveau de la tenue sur scène, il y a eu à leur niveau quelques légères insuffisances. Surtout chez Rock, l’élégance a baissé d’un cran. Ce qui, normalement, ajouté à la chorégraphie, apporte un plus à la tenue scénique. Par contre, Angelo, lui, n’a pas perdu son temps. Il a su se préparer pour ravir la vedette aux deux, emportant avec un chèque de deux millions (2.000.000) de francs Cfa en plus d’une moto. Rock, arrivé deuxième, reçoit lui un chèque de cinq cents mille (500.000) francs Cfa plus une moto aussi. Quant à Fatima, occupant de fait la troisième place, elle enlève tout juste une moto.
Outre ces récompenses attribuées aux trois finalistes suivant l’ordre de mérite, tous les quatorze candidats qui ont pris part à la présente édition de Coca Cola Star Promo ont reçu, chacun, un diplôme de participation avec une mention allant de la bronze au diamant en passant par l’argent et l’or.

Publicité

Fortuné Sossa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *