Rephart 2013 : des monitrices en photographie d’art formées

 

Publicité

La 4ème édition du festival Résidence panafricaine de création et de formation en photographie d’art au féminin (Rephart) a pris fin le 19 janvier dernier. Elle a connu la participation de quatre monitrices en photographie d’art, venues de Cotonou, Abomey-Calavi, Porto Novo et Abomey. Elles ont été encadrées par le photographe international Jean Marc Desponds, expert de la Francophonie. La formation a débuté à Sinwé dans les résidences du maire de la commune d’Agbangnizoun et s’est achevée au centre de formation professionnelle d’Abomey.

Les monitrices participantes à cette formation sont Pélagie Béahènou d’Abomey-Calavi, Candide Lohounguè de Cotonou, Rufine Aguégué de Porto Novo et Estelle Kansoulo d’Abomey.

Elles ont bénéficié de 10 jours de renforcement de leurs capacités grâce aux compétences avérées dans le domaine de Jean Marc Desponds. Même l’initiatrice du projet, la photographe d’art Esther Tissot Bigo, directrice de Rephart, a aussi pris part à la formation comme participante. Son objectif à travers ce festival, est de ne plus se retrouver orpheline dans les grands rendez-vous de la photographie d’art sur le continent et dans le monde. Elle œuvre par le biais de Rephart pour le renforcement de la représentativité des femmes photographes béninoises et africaines en général, dans le monde des arts à l’international. Et depuis plus de 4 ans, elle les tient par la main pour les emmener aussi dans le cercle certes pas trop ouvert, des professionnels de la photographie d’art.

Au cours des formations chaque année, ces femmes reçoivent des notions qui leur sont indispensables pour affûter leurs armes afin de gravir avec succès les marches menant à ce sommet que leur souhaite la princesse Esther Tissot. Au-delà des acquis personnels, ces monitrices formées lors de la présente édition de Rephart devront désormais aider la promotrice du festival, à atteindre ensemble cet objectif. C’est déjà une transmission de pouvoir afin que le combat se poursuive.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité