Les députés Rb appellent à la vigilance contre les manœuvres de déstabilisation du parti

(Ils réaffirment leur «loyauté» au Parti et à son Président) Face à la ‘’crise de maturité’’ que traverse la Renaissance du Bénin, ses députés passent à l’offensive. A travers une déclaration retentissante, lue face à la Presse par leur collectif, hier jeudi 03 octobre 2013 à l’Assemblée Nationale, ils ont fermement désavoué et condamné la démission de trois des leurs, notamment la dernière enregistrée par le Parti, celle d’Epiphane Quenum.

Publicité

Par ailleurs, les conférenciers se sont indignés des appels à la démission lancés à l’endroit du Président du Parti, Léhady Vinagnon Soglo, par des «groupuscules d’individus manipulés et instrumentalisés». Aussi, ils ont réaffirmé leur «loyauté» à leur formation politique et à son Président. Lisez plutôt.

Déclaration des Députés de la Renaissance du Bénin

Depuis quelques jours, l’opinion publique assiste  à  un spectacle désolant, celui que donne certains députés élus sur la liste de la Renaissance du Bénin et qui, en démissionnant  de fait de notre parti, ont choisi de jeter du discrédit sur ses instances et son premier Responsable. En outre, en démissionnant officiellement du groupe parlementaire «Nation et Développement» les députés dissidents  l’ont mis à mal.

Le renforcement de notre jeune démocratie, base du bien-être de nos braves populations, exige l’existence de partis politiques forts et stables. Aussi, toutes les démarches conduisant à l’émiettement des forces politiques, notamment par la création, sous de prétextes fallacieux, de micro-partis, de tout évidence sans lendemain, qui ne sont porteuses d’aucun avenir politique, car nos populations n’adhèrent pas à ce type de comportement félon et ingrat.

Publicité

Ces députés  doivent pourtant leur promotion politique à la RB. Pour l’exemple, citons  le cas de l’un d’entre eux, qui a bénéficié de trois mandats de députés, soit douze ans de présence continue à l’Assemblée Nationale, avec des postes élevés de responsabilité. Il fut élu  Président  de la Commission du Plan, de la Production et de l’Équipement, puis  Président de la commission  des Affaires Sociales et de l’Éducation. Superviseur  de la Cps/Lepi  sous la cinquième mandature, il est de nouveau membre du Cos/Lepi sous la présente mandature. Que de gratifications!!! Peut-on s’estimer, après tous ces avantages, encore maltraité ou brimé comme il le prétend ?

Que d’ingratitudes.

Nous, députés de la Renaissance du Benin venons par la  présente déclaration:

-Réaffirmer notre fidélité à nos militantes, militants et sympathisants,  qui nous  soutiennent sans   désemparer,  depuis plus de vingt ans et qui nous ont élus sur la liste de la Renaissance du Bénin.

-Demander à nos militantes et militants d’être vigilants et mobilisés face à cette tentative de déstabilisation.

-Confirmer notre adhésion aux idéaux de notre parti la Renaissance du Bénin.

– Renouveler notre loyauté et notre affection au Président du Parti, Lehady Vinagnon Soglo, dirigeant épris de dialogue, dont l’unique tort est d’avoir accordé sa confiance à des personnes qui ne le mérite pas. Nous affirmons haut et fort que Le Président de notre parti gère de façon collégiale, avec une recherche permanente du consensus. Il ne prend aucune décision d’importance sans réunir le Bureau Politique.

– Rejetons avec la dernière vigueur les demandes intempestives de démission du Président du parti, par de groupuscules d’individus manipulés et instrumentalisés. Nous tenons à rappeler à l’attention de ceux-ci, que la Renaissance du Bénin est un parti démocratique, organisé, dont les structures et les instances dirigeantes fonctionnent. Les dissidents ont choisi d’agir en dehors des règles et Statuts du parti.

DES DÉPUTÉS PARTENT, LES MILITANTS EUX RESTENT!!!

VIVE LA RENAISSANCE DU BÉNIN

MI DO GBE BO DO GBE BO DO GBE TCHEKE TCHEKE

VIVE LE BÉNIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *