Contribution des femmes au développement : Célestine Zanou lance le concept « les dames au travail »

Un nouveau concept vient de naitre au Bénin. C’est « les dames au travail ». Il a été lancé dans le cadre de la fête du travail, édition 2014 par Célestine Zanou, présidente du mouvement Dynamique du changement pour une Bénin debout (Dcbd).

Publicité

Elle a, à l’occasion, échangé avec un groupe de femmes à Akpakpa, un quartier de Cotonou. Le but de ce 1er mai : « les dames au travail » est d’interpeller les femmes sur « la prise de conscience réelle de leur rôle et de leur mission à côté de l’autre pôle de l’humanité représenté par les hommes. » Et comme l’a dit Célestine Zanou dans son discours, les femmes doivent se mettre au travail « pour le triomphe du juste, du vrai et du bon. » Lisez ci-dessous son discours et celui de Prosper Doumakpè, dont la résidence a servi de cadre d’échanges pour cette toute première édition.

DISCOURS DE MME CELESTINE ZANOU A LA PREMIERE EDITION DU  PROGRAMME

« 1er MAI LES DAMES AU TRAVAIL »

Monsieur Prosper DOUMAKPE

Publicité

Madame Denise DOUMAKPE

Mes amis de très longue date

Distingués invités en  vos grades et qualités

Chers collaborateurs membres de ma délégation à cette rencontre,

Mes premiers mots sont des mots de Merci. Merci d’avoir eu l’idée qui a germée depuis des années et qui se concrétise ce jour, jour sacré parce que véritablement consacré à la Divine Mère et donc à la Femme, cet être qui nourrit l’humanité toute entière. Mois de mai, mois de Marie ; Mois de mai mois de lancement de ce concept qui est en lui-même tout un programme.

Mesdames et Messieurs,

Qui l’eut cru ? Les nombreux  les multiples reports dus à nos agendas respectifs qui furent difficiles à agencer, n’avaient donc pour objectif inavoué  que de nous réunir ce premier Mai ?  C’est assez profond de lancer notre nouveau programme ce jour ; nous réunir ce jour où réellement les femmes sont interpellées n’est pas banal ; interpellées par rapport à la prise de conscience réelle de leur rôle et de leur mission à côté de l’autre pôle de l’humanité représenté par les hommes.

– GNONNOU SELI , Femme voie de l’Esprit divin qui donne souffle à la matière

– GNONNOU GBELI, Femme par qui la vie est donnée,

– GNONNOU DEHOLI , Femme  voie et chemin de bénédictions.

L’esprit divin se trouve en la Femme et la femme est bien l’être qui développe, oriente et organise quand l’autre pôle a semé.

Mes chères sœurs,

Il nous revient de nous nourrir de ces symboles  patents et ce n’est pas par hasard que je lance ce jour le concept fédérateur et mobilisateur,  « les dames au travail ». Au travail donc pour le triomphe du juste, du vrai et du bon.

Mes chères sœurs, à la suite de l’écrivaine anglaise Margaret Maud, je voudrais vous inviter à partager cet adage «  Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus engagés et conscients puisse changer le monde ; c’est d’ailleurs de cette façon que cela s’est toujours produit » Convaincues, vous féconderez le grand monde pour la noble cause.

Ainsi le premier Mai ne devrait plus passer inaperçu dans nos esprits et  nos cœurs, non pas seulement parce que c’est la fête du travail mais parce  qu’en ce jour qui ouvre le Mois de la Mère dans le sens le plus profond et le plus élevé du terme, nous nous aurons donné le temps , quelques heures de réflexion chez un ami à nous toutes, pour mieux nous connaitre, faire le choix de  bannir les préjugés qui collent aux femmes, de prendre notre place réellement et objectivement et d’opérer des options que nous assumons fièrement.

Mes chères sœurs,

Les Dames au travail est le concept à travers lequel, je lance cette discussion à cœur ouvert avec vous et qui je l’espère, restera collée à l’essentiel.

Merci pour votre attention et je retourne la parole à notre protocole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *